Un oblat qui a vécu de 1862 à 1933

Le Québécois Ovide Charlebois déclaré «vénérable»

Image pieuse d'Ovide Charlebois de 1936
Image pieuse d'Ovide Charlebois de 1936   (Wiki Commons/domaine public)
2019-12-02 11:09 || Vatican Vatican

Le pape François a fait avancer la cause de la sainteté de Mgr Ovide Charlebois, missionnaire oblat canadien de Marie-Immaculée qui s'occupait des peuples des Premières Nations et des travailleurs migrants dispersés dans le Manitoba.

Le pape a reconnu le Québécois, qui a vécu de 1862 à 1933, comme ayant incarné les vertus chrétiennes d'une manière héroïque.

Le pape a également reconnu le martyre du père Jan Franciszek Macha, un prêtre polonais qui a commencé son ministère paroissial lorsque les nazis ont envahi la Pologne et a été emprisonné et tué par les SS, malgré les efforts de sa mère pour qu’il soit gracié par Adolf Hitler.

Le pape a aussi reconnu officiellement le martyre de 16 victimes de la guerre civile espagnole et a fait avancer les causes de huit autres hommes et femmes.

Lors d'une rencontre le 28 novembre avec le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le pape a signé le décret approuvant les vertus héroïques de Mgr Charlebois, le rendant «vénérable». Avant qu'il puisse être béatifié, le Vatican doit reconnaître qu'un miracle s'est produit par son intercession.

Né à Oka, au Québec, Mgr Charlebois a été ordonné évêque en 1887 et a immédiatement commencé à travailler en Saskatchewan, en établissant une école, en enseignant et en parcourant des milliers de kilomètres en raquettes à neige et en traîneau à chiens pour servir les Métis et les autres peuples autochtones.

Il a contribué à la création d'un journal catholique de langue française, a été directeur et a enseigné le catéchisme en cri aux élèves d'un pensionnat, qui, comme beaucoup de pensionnats à l'époque, étaient des foyers de maladies et de conditions insalubres, ce qui a entraîné des taux de mortalité alarmants parmi ces élèves.

À l'âge de 48 ans, il a été nommé premier vicaire apostolique de Keewatin, au Manitoba, lorsqu'il a été érigé en 1910.

Charpentier de talent, il construit la cathédrale du Pas et la résidence épiscopale – une cabane en bois rond de 14 pieds carrés – ainsi que d'autres chapelles, écoles et résidences.

Il parlait couramment le cri et le chipewyan, et il a voyagé à travers le vicariat, visitant 14 missions et postes, parcourant des milliers de kilomètres à pied, en canot, en chariot et en train.

Bien que son travail ait commencé par l'établissement de nouvelles missions et la prestation de services aux Premières Nations, la découverte et l'extraction de ressources naturelles dans la région ont déclenché un afflux massif de travailleurs blancs, ce qui a entraîné de graves problèmes sociaux dans la région.

Le nombre de missions, de clercs et de religieux augmente sous sa direction, et il continue à voyager dans des conditions difficiles jusqu'à sa mort à l'âge de 71 ans.

Carol Glatz

***

 

 

du même auteur

L'archevêque de Vancouver, J. Michael Miller.
2019-11-26 15:50 || Canada Canada

L'archidiocèse de Vancouver dévoile son rapport interne sur les abus sexuels

Caritas Internationalis à Rome a publié une déclaration écrite le 21 novembre, le jour même où CNN a publié une enquête décrivant les nouvelles accusations portées contre le père Luk Delft.
2019-11-21 11:38 || Monde Monde

Caritas rattrapée par un scandale d'abus sexuels en Afrique

Les premiers esclaves en Virginie venaient d'une partie de l'Afrique majoritairement catholique, croient des experts.
2019-11-20 15:36 || Monde Monde

Des experts croient que certains des premiers esclaves en Virginie étaient catholiques

articles récents

Le collectif de féministes chrétiennes L'Autre Parole, l'Association des religieuses pour les droits des femmes et les Jésuites du Canada ont aussi fustigé la direction de l'organisme Développement et Paix pour avoir remis au groupe haïtien Fanm Deside (photo) un ultimatum.
2019-12-02 13:54 || Canada Canada

Salve de critiques contre Développement et Paix

Les membres du Conseil national de Développement et Paix - la plus haute instance décisionnelle de l'organisme - savent déjà qu'à leur prochaine rencontre, qui débute le 29 novembre, les propositions qu'ils voteront auront un grand impact sur la structure démocratique de l'organisme qu'ils dirigent.
2019-11-28 08:29 || Canada Canada

Une rencontre sous tension pour Développement et Paix

Martin Laliberté en était à un deuxième mandat comme supérieur général de la Société des Missions Étrangères au moment de sa nomination à Québec par le pape François le 25 novembre. Il a auparavant été missionnaire en Haïti et en Amazonie.
2019-11-25 16:20 || Québec Québec

Un missionnaire nommé évêque auxiliaire à Québec