23 août 2015

Chambly commémore les 350 ans de sa première messe

Mgr Lionel Gendron entouré de deux hommes costumés.
Mgr Lionel Gendron entouré de deux hommes costumés.   (François Gloutnay/Présence - information religieuse)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2015-08-28 17:00 || Québec Québec

« Il y a 350 ans, la messe qui était célébrée ici même se faisait dos au peuple et elle était dite en latin », rappelle l’agente de pastorale Johanne Charron, de la paroisse Saint-Joseph de Chambly, devant les personnes réunies dans la chapelle du fort qu’abrite cette municipalité.

« Nous nous retrouvons aujourd’hui, dans ce même lieu, pour y prier, nous qui sommes de toutes les générations et en provenance de différentes régions ou pays du monde. »

Plus de 200 personnes ont participé le dimanche 23 août, à la commémoration de la toute première messe célébrée le 26 août 1665, dans ce qui était alors connu comme le fort Saint-Louis.

C’est le jésuite Pierre-Joseph-Marie Chaumonot (1611-1693) qui a présidé cette première messe au fort de bois que venaient d’ériger des soldats et des officiers du régiment de Carignan-Salières. Le 350e anniversaire de l’arrivée de ce régiment en Nouvelle-France fait l’objet de célébrations cette année.

La construction du fort de pierre, tel qu’on le connaît aujourd’hui, a débuté en 1711. C’est dans la chapelle de cette nouvelle enceinte militaire, bâtie sur les ruines du fort de bois, que s’est déroulée la messe du 350e anniversaire.

Mgr Lionel Gendron, évêque du diocèse de Saint-Jean-Longueuil, a présidé la célébration commémorative. Des anciens paroissiens et curés y ont participé. On notait la présence de Michel Boutot, provincial des Spiritains du Québec, et de Jacques Charron, Missionnaire d’Afrique, né à Chambly.

 

du même auteur

 «Tuer des fidèles innocents dans une église, c'est terroriste. Tout comme tuer des fidèles pieux dans une mosquée ou dans une synagogue, c'est aussi terroriste», rappelle l'imam Hassan Guillet.
2020-10-29 16:29 || Monde Monde

On ne doit jamais tuer au nom d'une religion, dit un imam québécois

L'église Saint-Benoît-Abbé de Québec fait partie des lieux de culte où les mesures sanitaires sont rigoureusement observées et où aucune contamination n'a eu lieu.
2020-10-29 12:32 || Québec Québec

63 personnes infectées lors d'activités religieuses

Le 25e Radio-don de Radio VM, une activité qui devait se dérouler le dimanche 8 novembre, n'aura pas lieu. Le directeur général de la station catholique, Raynald Gagné, explique dans une note remise au personnel et aux animateurs de la station avoir pris cette décision «à contre-cœur».
2020-10-27 17:33 || Québec Québec

COVID-19: pas de Radio-don pour Radio VM

articles récents

 «Tuer des fidèles innocents dans une église, c'est terroriste. Tout comme tuer des fidèles pieux dans une mosquée ou dans une synagogue, c'est aussi terroriste», rappelle l'imam Hassan Guillet.
2020-10-29 16:29 || Monde Monde

On ne doit jamais tuer au nom d'une religion, dit un imam québécois

Dans le monde des mèmes, ces caricatures éditoriales basées sur des photos ou des illustrations, les internautes s'en donnent à cœur joie sur le cas de la religion et de la politique.
2020-10-22 17:19 || Monde Monde

La «religion civile» des États-Unis, terreau fertile pour les mèmes

La mission Saint-Jean-de-Brébeuf de Manawan.
2020-10-02 14:39 || Québec Québec

La mort de Joyce Echaquan remue le milieu religieux