Soutien aux personnes endeuillées

Création de la Chaire Jean-Monbourquette à l'UdeM

Gérard Veilleux, président du conseil d’administration de la Fondation Monbourquette.
Gérard Veilleux, président du conseil d’administration de la Fondation Monbourquette.   (Courtoisie: Benjamin Séropian/Université de Montréal)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-02-21 21:29 || Québec Québec

Une chaire universitaire porte dorénavant le nom de l'oblat et psychologue Jean Monbourquette, auteur du best-seller Grandir: aimer, perdre et grandir (Novalis), un livre sur le deuil traduit dans une douzaine de langues et vendu à plus d’un million d’exemplaires à travers le monde.
 
La Chaire Jean-Monbourquette sur le soutien social des personnes endeuillées à l’École de travail social de l’Université de Montréal a été lancée le 11 février 2019. C'est un don de la Fondation Monbourquette, qui se consacre à la recherche de financement afin de poursuivre l'œuvre de Jean Monbourquette, qui a permis la création de cette chaire.

«Bien que tout le monde soit touché par le deuil et la mort, ils sont encore considérés comme des sujets tabous dans notre société», a déclaré Gérard Veilleux, le président du conseil d’administration de la Fondation Monbourquette, lors du lancement officiel.

Selon celui qui fut le président directeur-général de la Société Radio-Canada et un dirigeant de Power Corporation du Canada, «la diminution de la pratique religieuse, l’éclatement des familles, l’éloignement des enfants, la perte du sens de la collectivité et l’accélération effrénée de notre rythme de vie» font qu'aujourd'hui, on n'accorde «presque plus de place et de temps» pour apprivoiser et vivre la souffrance occasionnée par le deuil.

La Chaire Jean-Monbourquette s'intéressera notamment à la formation universitaire des travailleurs sociaux et des professionnels de la santé afin qu’ils soient mieux outillés dans leurs fonctions auprès des endeuillés.

Un conférencier de renommée internationale, Jean Monbourquette, a été professeur à l'Institut de pastorale de l'Université Saint-Paul d'Ottawa. Il est décédé en 2011 à l'âge de 77 ans.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Le porte-clef en laiton indique le numéro de la chambre occupée par le cardinal Jorge Mario Bergoglio lors du conclave de 2013.
2019-08-21 16:12 || Vatican Vatican

La chambre du cardinal Bergoglio

Anne Godbout, directrice générale et fondatrice de Spiritours
2019-08-21 11:18 || Québec Québec

La fondatrice de Spiritours signe un guide sur les voyages spirituels

Le sort des six quotidiens du Groupe Capitales Médias, acculés à la faillite et désormais à la recherche de nouveaux propriétaires, inquiète des responsables religieux du Québec.
2019-08-20 11:04 || Québec Québec

Journalisme: préoccupations dans les milieux religieux

articles récents

Elle est juive, il est sikh. Le couple Singh-Guyver fait l'expérience de la diversité religieuse dans le quotidien de la famille.
2019-08-23 13:55 || Québec Québec

Trouver son identité dans la diversité religieuse

Le sort des six quotidiens du Groupe Capitales Médias, acculés à la faillite et désormais à la recherche de nouveaux propriétaires, inquiète des responsables religieux du Québec.
2019-08-20 11:04 || Québec Québec

Journalisme: préoccupations dans les milieux religieux

Greg Zanis, charpentier de métier originaire d’Aurora, dans l’Illinois, parcourt les États-Unis depuis plus de 20 ans pour y placer des croix en bois blanches à la mémoire des victimes de tuerie. Sur cette photo, il installait des croix en octobre 2017 après une tuerie à Las Vegas.
2019-08-08 10:49 || Monde Monde

Tueries de masse: le charpentier qui a fourni 26 000 croix en 20 ans