Mutuelle d'assurance en Église

Démission du président du conseil d'administration

Robert Tassé, président du conseil d'administration, a remis sa démission au début du mois de juillet. Il quitte son poste au terme de treize années d'engagement à titre de membre, de vice-président et de président (durant huit ans) du conseil d'administration.
Robert Tassé, président du conseil d'administration, a remis sa démission au début du mois de juillet. Il quitte son poste au terme de treize années d'engagement à titre de membre, de vice-président et de président (durant huit ans) du conseil d'administration.   (Pixabay/Rhomphaia)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2018-08-01 11:52 || Québec Québec

Nouveau rebondissement dans l'affaire de la Mutuelle d'assurance en Église (CMAE). Robert Tassé, président du conseil d'administration, a remis sa démission au début du mois de juillet. Il quitte son poste au terme de treize années d'engagement à titre de membre, de vice-président et de président (durant huit ans) du conseil d'administration.

Sa démission survient au lendemain de la signature d'une entente mettant fin à la poursuite que deux des administrateurs, liés à l'archidiocèse de Montréal, ont intenté afin «de condamner le président [Robert Tassé] et le directeur général [Sylvain R. Beaulieu] pour diffamation». La Mutuelle avait répliqué en demandant aux tribunaux que soient destitués ces deux administrateurs de son conseil d'administration en raison de conflits d'intérêts. L'abandon de cette poursuite fait aussi partie de l'entente intervenue la veille du procès qui devait se tenir à la fin du mois de juin.

C'est par un bref courriel transmis le vendredi 13 juillet que les quelque 650 membres de la Mutuelle ont appris le «départ» de Robert Tassé «à titre de président et d'administrateur».

«Nous souhaitons le remercier chaleureusement pour toutes ces années de loyaux services», indique le texte non signé.

Invité à commenter son «départ», Robert Tassé, aujourd'hui économe par intérim au diocèse de Saint-Jean-Longueuil, est formel. «C'est une démission. Je ne suis plus en accord avec les décisions que prennent les administrateurs. Je ne veux pas être associé à ces décisions», dit-il lors d'un entretien téléphonique tenu le jour même où la Mutuelle a informé ses membres de la situation.

«En démissionnant, j'ai remis une lettre à l'Autorité des marchés financiers qui explique la situation que je vis et qui exprime mon opinion personnelle» sur l'état de cette compagnie d'assurances, a-t-il ajouté. Devançant la question du journaliste, le président démissionnaire a ensuite lancé, dans un grand éclat de rire: «Et non, vous n'aurez pas cette lettre».

La Mutuelle d’assurance en Église exerce ses activités sous la surveillance de l'Autorité des marchés financiers.

Robert Tassé se dit particulièrement fier du travail accompli au cours de ses mandats au conseil d'administration.

C'est sous sa gouverne qu'est née la Mutuelle d'assurance en Église de la fusion de l'Assurance mutuelle des fabriques de Montréal et de l'Assurance mutuelle de l'Inter-Ouest, deux compagnies qui assurent les édifices religieux du Québec.

«Cette fusion permet d'assurer une pérennité à La Mutuelle», dit-il.

«On faisait face à une réduction de membres chaque année puisque des églises sont vendues ou cédées à d'autres fins. Comme on n'assure que des édifices religieux, on arrête alors de les assurer.» Moins de membres à assurer, cela veut aussi dire moins de primes à recueillir pour ces deux entreprises, créées il y a plus de cent ans, et qui ont fusionné en 2016.

Un sujet qui inquiète le président démissionnaire, c'est la mise en œuvre des recommandations contenues dans le Rapport Morrisey, un document présenté lors de la dernière assemblée générale annuelle de la Mutuelle en avril 2018. Rédigé par Lucien Bouchard, ex-premier ministre du Québec, Claude Béland, ex-PDG du Mouvement Desjardins, et par l’oblat canoniste Francis Morrisey, on y réitère que la Mutuelle n'est pas une institution canonique - donc qu'elle n'est pas assujettie aux évêques du Québec -, et que chaque membre, peu importe son importance ou sa richesse, ne doit disposer que d'un seul vote. On recommande aussi la création d'un comité de liaison avec les évêques.

«Ce serait dommage» que le Rapport Morrisey soit ignoré par le conseil d'administration de la Mutuelle, estime Robert Tassé.

Nouveau président

Dans le courriel annonçant la démission de M. Tassé, on indique aussi que «pour lui succéder, M. Gabriel Groulx a été nommé lors du conseil d'administration du 11 juillet 2018».

Le nouveau président est un comptable professionnel agréé qui participe aux activités de la paroisse Saint-Sixte de Ville Saint-Laurent. Il est membre de l'assemblée de fabrique et est responsable des finances de la paroisse. Il a été élu administrateur de la Mutuelle lors de l'assemblée générale d'avril 2018.

«À titre de nouveau président du conseil d’administration, vous pouvez compter sur ma disponibilité, mon écoute et mon sens de la communication», a-t-il indiqué dans une note acheminée aux membres de la Mutuelle. Invité à commenter le départ de M. Tassé ainsi sa nomination dès le 13 juillet, Gabriel Groulx n'avait toujours pas répondu à notre demande.

 

du même auteur

L'évêque de Saint-Jean-Longueuil, Mgr Lionel Gendron, est le président de la conférence épsicopale canadienne.
2018-12-17 14:03 || Canada Canada

Développement et Paix obtient l'appui de la CECC pour le carême

Guy Guindon est le 30e recteur de l'histoire du Grand Séminaire de Montréal.
2018-12-13 17:25 || Québec Québec

«'Es-tu un pédophile?': les séminaristes en ont ras-le-bol»

La veille de Noël, à l'entrée de certaines églises de l'archidiocèse, les paroissiens se verront offrir des cartes postales qui épousent les couleurs de populaires loteries et qui affichent des messages sur la pauvreté et la justice sociale.
2018-12-12 16:01 || Québec Québec

Pauvreté: la campagne de Noël appuyée par l'archidiocèse de Sherbrooke

articles récents

L'évêque de Saint-Jean-Longueuil, Mgr Lionel Gendron, est le président de la conférence épsicopale canadienne.
2018-12-17 14:03 || Canada Canada

Développement et Paix obtient l'appui de la CECC pour le carême

Paroisse et organismes entendent poursuivre leur mission malgré l'incertitude liée à la vente de l'église.
2018-12-17 08:51 || Québec Québec

Vente de l’église du Très-Saint-Sacrement: garder le moral, offrir l’espoir

La veille de Noël, à l'entrée de certaines églises de l'archidiocèse, les paroissiens se verront offrir des cartes postales qui épousent les couleurs de populaires loteries et qui affichent des messages sur la pauvreté et la justice sociale.
2018-12-12 16:01 || Québec Québec

Pauvreté: la campagne de Noël appuyée par l'archidiocèse de Sherbrooke