Au 2e anniversaire de l'attentat de Québec

Des groupes réclament une Journée contre l'islamophobie

Des groupes estiment que le gouvernement canadien devrait instituer, le 29 janvier de chaque année, une Journée contre l'islamophobie.
Des groupes estiment que le gouvernement canadien devrait instituer, le 29 janvier de chaque année, une Journée contre l'islamophobie.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-01-29 17:42 || Canada Canada

«L'islamophobie, la haine et la discrimination n'ont pas leur place au Canada et ailleurs», a déclaré le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à l'occasion du 2e anniversaire de l'attentat survenu au Centre culturel islamique de Québec.

«Nous ne laisserons pas la peur nous diviser. Nous défendrons toujours les valeurs qui font notre force, comme l'ouverture, l'inclusion, l'égalité et la liberté de pratiquer sa religion dans la paix et la sécurité», a ajouté le premier ministre qui a invité «tous les Canadiens à prendre un moment aujourd'hui pour se souvenir des victimes».

Des groupes estiment toutefois que le gouvernement canadien devrait instituer, le 29 janvier de chaque année, une Journée contre l'islamophobie.

C'est le cas des Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) et le Forum musulman canadien qui demandent que le 29 janvier soit désigné Journée nationale de commémoration et d’action contre l’islamophobie et toute autre forme de discrimination religieuse. Quelques 135 organismes et 4000 individus appuient cette demande, ont-ils déclaré le 29 janvier 2019 lors d'une conférence de presse.

En novembre 2018, le Conseil national des musulmans canadiens (CNMC) avait demandé au gouvernement canadien de «désigner, par décret ou par proclamation, le 29 janvier comme Journée nationale d’action contre la haine et l’intolérance».

«La désignation de cette journée servira de point de convergence pour les Canadiens et les Canadiennes de tous les milieux afin qu’ils et elles s’unissent dans la lutte contre l’islamophobie et la haine sous toutes ses formes», avait souligné le CNMC dans une lettre remise à Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme.

Cette demande avait été appuyée par plus de 100 groupes dont l'Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité au Québec, l'Église anglicane du Canada, le Centre culturel islamique de Québec et l'Église Unie du Canada.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Intérieur de l'église Saint-Irénée, dans Charlevoix. Depuis le 3 août, les lieux de culte peuvent accueillir jusqu'à 250 personnes.
2020-08-03 17:11 || Québec Québec

Rassemblements de 250 personnes dorénavant autorisés

En Montérégie, l'église La-Nativité-de-la-Sainte-Vierge, située à La Prairie, obtiendra à elle seule 530 000 $ pour la restauration de son parvis, de sa maçonnerie, de ses portes et de ses fenêtres.
2020-08-03 15:51 || Québec Québec

15 M$ pour la restauration de 62 églises et bâtiments

Décédé en 2016, le père Benoît Lacroix fait l'objet d'une dénonciation pour des gestes à caractère sexuel qui auraient été posés en 1993.
2020-07-21 12:02 || Québec Québec

Allégations d'abus sexuels contre le dominicain Benoît Lacroix

articles récents

Deux explosions sont survenues le 4 août au port de Beyrouth.
2020-08-05 11:43 || Monde Monde

Explosion de Beyrouth, une couche de plus à la misère

L’abbé Jacques Dorélien est né en Haïti. Curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien à Montréal, l’abbé Dorélien est prêtre depuis 19 ans. Comme bien d’autres au Québec, il a été bouleversé par la mort de Georges Floyd.
2020-07-02 15:39 || Québec Québec

Le racisme vu par des clercs noirs du Québec

Le syndicaliste Joseph Giguère, premier directeur général laïque du Centre St-Pierre de Montréal, est décédé le mardi 23 juin 2020.
2020-06-29 14:19 || Québec Québec

Décès de Joseph Giguère, figure majeure du catholicisme social