Au 2e anniversaire de l'attentat de Québec

Des groupes réclament une Journée contre l'islamophobie

Des groupes estiment que le gouvernement canadien devrait instituer, le 29 janvier de chaque année, une Journée contre l'islamophobie.
Des groupes estiment que le gouvernement canadien devrait instituer, le 29 janvier de chaque année, une Journée contre l'islamophobie.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-01-29 17:42 || Canada Canada

«L'islamophobie, la haine et la discrimination n'ont pas leur place au Canada et ailleurs», a déclaré le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à l'occasion du 2e anniversaire de l'attentat survenu au Centre culturel islamique de Québec.

«Nous ne laisserons pas la peur nous diviser. Nous défendrons toujours les valeurs qui font notre force, comme l'ouverture, l'inclusion, l'égalité et la liberté de pratiquer sa religion dans la paix et la sécurité», a ajouté le premier ministre qui a invité «tous les Canadiens à prendre un moment aujourd'hui pour se souvenir des victimes».

Des groupes estiment toutefois que le gouvernement canadien devrait instituer, le 29 janvier de chaque année, une Journée contre l'islamophobie.

C'est le cas des Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) et le Forum musulman canadien qui demandent que le 29 janvier soit désigné Journée nationale de commémoration et d’action contre l’islamophobie et toute autre forme de discrimination religieuse. Quelques 135 organismes et 4000 individus appuient cette demande, ont-ils déclaré le 29 janvier 2019 lors d'une conférence de presse.

En novembre 2018, le Conseil national des musulmans canadiens (CNMC) avait demandé au gouvernement canadien de «désigner, par décret ou par proclamation, le 29 janvier comme Journée nationale d’action contre la haine et l’intolérance».

«La désignation de cette journée servira de point de convergence pour les Canadiens et les Canadiennes de tous les milieux afin qu’ils et elles s’unissent dans la lutte contre l’islamophobie et la haine sous toutes ses formes», avait souligné le CNMC dans une lettre remise à Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme.

Cette demande avait été appuyée par plus de 100 groupes dont l'Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité au Québec, l'Église anglicane du Canada, le Centre culturel islamique de Québec et l'Église Unie du Canada.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Entre le 1er et le 15 mai, le ministre provincial de l’Ordre des frères mineurs capucins, Louis Cinq-Mars, a appris le décès de sept de ses confrères, tous atteints de la COVID-19.
2020-05-21 14:18 || Québec Québec

Sept capucins décédés de la COVID-19 en deux semaines

L'archevêque de Gatineau (photographié ici en 2014) en a assez de lire, sur les réseaux sociaux, ces reproches que l'on fait aux évêques ces temps-ci. Il a décidé de réagir sur sa page Facebook.
2020-05-20 14:48 || Québec Québec

«Patience et amour», répond Mgr Durocher à ceux pressés de rouvrir les églises

À la toute fin de son point de presse quotidien sur la COVID-19, le premier ministre François Legault a évoqué brièvement les conditions de travail du personnel des congrégations religieuses.
2020-05-19 15:37 || Québec Québec

Besoins des congrégations religieuses: «On fait des analyses», dit François Legault

articles récents

Les deux responsables du centre Le Pont, une maison d'accueil pour demandeurs d'asile, ont reçu jeudi dernier une petite carte d'appréciation signée par le pape François lui-même.
2020-05-18 16:50 || Québec Québec

Le pape écrit une lettre aux responsables du centre Le Pont

L'ex-président du Conseil national de Développement et Paix, le diacre et homme d'affaires Jean-Denis Lampron, a réagi mardi à la refonte de la représentativité au Conseil national de Développement et Paix.
2020-05-05 11:59 || Canada Canada

Accueil tiède pour la refonte du Conseil national

Le FC Cologne, le club de soccer de première division de la ville, aide l'archevêché catholique local à mettre en place un système de billetterie pour les services religieux où le nombre de places est limité en raison de la COVID-19.
2020-05-05 11:21 || Monde Monde

Le FC Cologne met son système de billetterie au service de l'archidiocèse