De la part des Sœurs de Sainte-Anne

Don privé record de 4M $ pour Développement et Paix

Serge Langlois.
Serge Langlois.   (Photothèque Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-05-11 12:46 || Canada Canada

Des Sœurs de Sainte-Anne de l'Ouest canadien ont remis, au début du mois de mai 2017, un chèque de 4 millions $ à Développement et Paix. «Il s’agit là de la plus importante contribution privée que l'organisme ait reçue à ce jour», a indiqué Serge Langlois, le directeur général de Développement et Paix.

En versant cette contribution substantielle, les 27 religieuses de la province Saint-Joseph des Sœurs de Sainte-Anne - une congrégation fondée au Québec, en 1850, par Esther Blondin - veulent s'assurer qu'elles continueront d'appuyer l'organisme malgré l'avenir incertain qu'elles affrontent.

«Nous appuyons Développement et Paix depuis sa fondation, il y a 50 ans», dit Marie Zarowny, actuelle co-leader de la province Saint-Joseph. «Nous avons été de fidèles promotrices des campagnes menées par l'organisme. C'est aussi le cas localement, en paroisse, alors que les sœurs ont toujours pris part aux activités d'éducation et de financement de Développement et Paix. Et nous sommes toutes fermement convaincues que la justice et la paix passent par le développement des peuples, comme le dit l'encyclique Populorum progressio.»

«Mais à ce moment-ci de notre histoire en Colombie-Britannique, nos opérations sont en décroissance et nous en sommes à céder des biens», poursuit sœur Zarowny lors d'un entretien téléphonique. «Nous pourrions bien ne plus être en mesure d'appuyer financièrement Développement et Paix chaque année. Nous avons choisi d'offrir d'une contribution majeure. Les revenus que produira ce montant vont remplacer nos dons annuels.»

Les 4 millions $ des Sœurs de Sainte-Anne sont versés dans un nouveau Fonds Solidarité mis en place par Développement et Paix. Ce sont les intérêts annuels générés par les sommes déposées dans ce fonds qui seront distribués aux projets soutenus par l'organisme.

Développement et Paix précise que 25 % des revenus du Fonds Solidarité seront utilisés lors de crises humanitaires. Les autres revenus d'intérêts iront au financement de projets soutenant l'égalité entre les hommes et les femmes, la paix, la justice écologique et la participation citoyenne.

«Pour le moment, il s'agit du seul don reçu pour ce fonds», indique Marie-Hélène Bachand, agente de communications auprès de l'organisme de solidarité internationale fondé par les évêques catholiques du Canada en 1967.

C'est au début du mois d'octobre 2017, à Montréal, que le Fonds Solidarité sera officiellement lancé. La supérieure Marie Zarowny, déjà présente dans la métropole pour une réunion de sa congrégation, participera à cet événement.

 

du même auteur

Gérard Veilleux, président du conseil d’administration de la Fondation Monbourquette.
2019-02-21 21:29 || Québec Québec

Création de la Chaire Jean-Monbourquette à l'UdeM

2019-02-19 09:02 || Vatican Vatican

Abus sexuels: mea culpa des congrégations religieuses

Mgr Lionel Gendron, président de la Conférence des évêques catholiques du Canada et évêque de Saint-Jean-Longueuil.
2019-02-18 14:16 || Vatican Vatican

Abus sexuels dans l'Église: pas qu'un problème américain ou européen

articles récents

Gérard Veilleux, président du conseil d’administration de la Fondation Monbourquette.
2019-02-21 21:29 || Québec Québec

Création de la Chaire Jean-Monbourquette à l'UdeM

Mgr Lionel Gendron, président de la Conférence des évêques catholiques du Canada et évêque de Saint-Jean-Longueuil.
2019-02-18 14:16 || Vatican Vatican

Abus sexuels dans l'Église: pas qu'un problème américain ou européen

Mgr John P. Foley, président du Conseil pontifical des communications sociales de 1984 à 2007, présente Mgr Labelle à Jean-Paul II.
2019-02-05 08:47 || Québec Québec

L'influence de Lucien Labelle sur des générations de communicateurs