COVID-19

Églises: variations sur la réouverture

Les plans et dates de réouverture varient d'une communauté chrétienne à l'autre au Québec.
Les plans et dates de réouverture varient d'une communauté chrétienne à l'autre au Québec.   (Pixabay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-06-22 14:41 || Québec Québec

«Nous voulons remercier les gouvernements pour leur généreux soutien à la réouverture des églises au Canada», a déclaré l’évêque Abgar Hovakimyan lorsqu'il a appris que les rassemblements religieux de 50 personnes et moins seraient dorénavant permis.

Le primat du Diocèse arménien du Canada souhaite tout particulièrement remercier le gouvernement du Québec qui a reconnu «les besoins psychologiques et spirituels des gens, qui sont nourris par leurs églises».

«L'accès sera limité aux églises et des mesures de santé et de sécurité seront observées», assure Mgr Hovakimyan. Toutefois, il espère que toutes «les restrictions seront bientôt levées» pour que reprenne «la routine régulière de nos cérémonies, rituels, prières et activités religieuses qui développeront et cultiveront notre vie spirituelle et communautaire», ajoute-t-il.

«Nous préparerons ainsi une nouvelle génération de gens à mieux contribuer à leurs devoirs civiques et à servir notre patrie actuelle», indique le représentant au Canada de Karekine II, le patriarche suprême et le catholicos de tous les Arméniens.

Pas avant septembre

Du côté des anglicans du Québec mais aussi ceux de l'Ontario, on préfère attendre quelques mois avant de réouvrir les portes des églises.

Dans une déclaration rendue publique le 12 juin 2020, l'évêque de Québec, Mgr Bruce Myers, indiquait, avant même que les leaders religieux ne reçoivent «le feu vert du gouvernement provincial pour la réouverture des lieux de culte», qu'il serait préférable «que les bâtiments demeurent fermés pour le culte au moins jusqu'en septembre».

L'évêque anglican reconnaissait déjà que «les restrictions importantes sur des points tels que la réglementation de la fréquentation, l'éloignement physique, la désinfection, la ventilation, le chant, les pratiques sacramentelles, les offrandes, les livrets, les bulletins et le temps de communion», auraient un impact important sur les plus petites communautés locales qui pourraient ne pas être en mesure «de respecter toutes les dispositions de ces protocoles».

L'évêque anglicane de Montréal, Mgr Mary Irwin-Gibson, et les évêques anglicans de l'Ontario, ont pris une décision semblable.

Dans le cas de l'Ontario, les lieux de culte sont ouverts depuis le vendredi 12 juin 2020.

Partager le patrimoine

La réouverture des lieux de culte le 22 juin 2020 réjouit de son côté Michel Couturier, le président de l’Association du tourisme religieux et spirituel du Québec (ATRSQ). «Nos différents lieux de culte offrent une grande richesse et sont des incontournables du patrimoine religieux québécois. De devoir garder nos portes fermées et de ne pouvoir partager cette richesse avec les visiteurs et les pèlerins nous attristait grandement», a-t-il indiqué.

L’ATRSQ regroupe plus d’une quarantaine de membres dont des sanctuaires nationaux, des basiliques, des monastères, des cimetières, des musées et des sites de pèlerinage.

L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, un membre de l'ATRSQ, indique que ce n'est qu'à partir du lundi 29 juin que les pèlerins et visiteurs pourront accéder de nouveau à ce sanctuaire dédié à saint Joseph. Il sera alors possible de visiter l’Oratoire, «de se recueillir dans la basilique, la crypte et près du cœur de saint frère André, d’allumer des lampions dans la chapelle votive, de se procurer des objets de piété, de marcher dans le magnifique jardin du Chemin de la croix et d’admirer la vue sur Montréal».

Ce sera toutefois «dans un deuxième temps», à une date non encore précisée, que les activités régulières de l'Oratoire reprendront, dont les messes, préviennent les responsables.

Consciente que les visiteurs de l'extérieur se feront rares cet été, la direction de l'Oratoire lance une invitation spéciale aux gens de la grande région de Montréal. Ils disent attendre «tous ceux et celles qui n’ont jamais visité l’Oratoire» et «tous ceux et celles qui sont venus étant jeunes ou il y a longtemps».

Recherche de bénévoles

On n'ouvre pas aussi facilement un lieu de culte fermé depuis trois mois, préviennent toutefois les prêtres responsables de l'église Saint-Pierre-Apôtre de Montréal.

«Nous souhaitons recommencer les messes les 4 et 5 juillet», indiquent-ils dans une note acheminée aux fidèles qui fréquentent cette église du Centre-Sud de Montréal animée par les Missionnaires oblats de Marie-Immaculée depuis sa construction au milieu du XIXe siècle.

Durant l'été, seuls les messes dominicales auront lieu les samedis et dimanches, tandis que l'église, habituellement ouverte durant la semaine, sera fermée aux visiteurs.

L'église Saint-Pierre-Apôtre cherche actuellement dix bénévoles pour veiller au respect des mesures sanitaires lors de chacune des célébrations. Deux bénévoles seront responsables d'indiquer les places disponibles, deux autres veilleront à désinfecter les bancs utilisés dès la fin de la cérémonie tandis qu'un bénévole veillera à ce que tous se lavent les mains dès leur arrivée.

«Si nous n'avons pas le nombre suffisant de bénévoles pour la messe du samedi soir et du dimanche matin, nous ne pourrons pas ouvrir les portes de notre église», prévient-on.

***

 

 

du même auteur

Dans son rapport annuel qui détaille les nombreuses violations des droits humains dans le monde, Amnistie internationale évoque la loi québécoise sur la laïcité qui interdit des signes religieux dans certains contextes.
2021-04-15 16:39 || Monde Monde

Amnistie internationale critique la Loi sur la laïcité de l'État

Le vicaire général du diocèse de Saint-Jean-Longueuil connaît quelques-uns des sept religieux qui ont été enlevés le dimanche 11 avril à la Croix-des-Bouquets, en périphérie de Port-au-Prince, alors qu’ils se rendaient à l’installation du nouveau curé de la paroisse de Galette-Chambon dans la commun
2021-04-15 11:29 || Monde Monde

«C'est tous les jours que l'on kidnappe des gens en Haïti»

Simon Lepage-Fournier, en 2019, lors de la manifestation pour le climat à laquelle participait la militante Greta Thunberg.
2021-04-13 15:57 || Canada Canada

Après la crise, à nous de faire les bons choix, dit Simon Lepage-Fournier

articles récents

La rabbin Sherril Gilbert à l'Église Unie de Montréal-Ouest lors de la 42e Commémoration chrétienne de la Shoah.
2021-04-13 12:45 || Québec Québec

42e Commémoration chrétienne de la Shoah

Pour une deuxième année consécutive, la célébration de Yom HaShoah, le Jour commémoratif de l'Holocauste, s'est déroulée en ligne le mercredi 7 avril 2021.
2021-04-07 20:21 || Québec Québec

La mémoire des victimes de la Shoah rappelée en ligne

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique.
2021-04-03 10:59 || Canada Canada

L'affaire des partenaires de Développement et Paix en 12 articles essentiels