Phénomène mondial

L'éclosion politique du pentecôtisme

Selon des experts, les pentecôtistes transforment le visage du christianisme, tout en ayant une influence politique et sociale croissante dans plusieurs pays.
Selon des experts, les pentecôtistes transforment le visage du christianisme, tout en ayant une influence politique et sociale croissante dans plusieurs pays.   (CNS photo/Caitlin Ochs, Reuters)
Miriane Demers-Lemay | Journaliste
Journaliste
2020-11-02 11:48 || Monde Monde

Ils seraient plus de 650 millions dans le monde et pourraient bien atteindre un milliard de fidèles en 2050, selon les estimations du Center for the Study of global Christianity. Selon des experts, les pentecôtistes transforment le visage du christianisme, tout en ayant une influence politique et sociale croissante dans plusieurs pays.

«Si vous ouvrez votre bouche, l’Esprit saint peut venir», s’exclame une pasteure américaine dans son micro. Autour d’elle, des adultes et des dizaines d’enfants semblent en transe, leurs corps se balancent doucement alors qu’ils murmurent des prières les yeux fermés et les bras levés au ciel. «Sentez l’Esprit! Sentez le pouvoir!» s’écrie la pasteure, avant de commencer à prier dans un dialecte incompréhensible.

En France, la messe débute dans un ancien supermarché converti en église. Des images colorées sont diffusées sur des écrans géants, des jets de lumière inondent la salle sur une musique entraînante. En coulisses, des membres de l’Église traduisent simultanément la messe en plusieurs langues pour un public international, encore plus important sur le web que dans la salle pleine.

De l’Afrique à l’Amérique latine, en passant par l’Asie, les États-Unis et l’Europe, des Églises comme celles-ci poussent comme des champignons. Le pentecôtisme est un mouvement charismatique évangélique qui accorde une importance particulière aux signes et aux prodiges de l’Esprits saint. Les rites sont basés sur l’émotion: on rit, on pleure, on chante, on entre en transe, on parle en langues, c’est-à-dire qu’on prie dans une langue incompréhensible. Les pentecôtistes attendent le retour du Christ et la fin des temps. Ils font de la foi un moyen pour atteindre l’aisance financière, laquelle est considérée comme un signe de santé spirituelle et de prédestination. Les pentecôtistes sont généralement opposés à lavortement et aux lois favorables à la communauté LGBT. Ils militent pour la promotion de la prière à l’école et lenseignement du créationnisme.

«C’est la branche religieuse qui a le plus important taux de croissance dans le monde», observe André Gagné, professeur titulaire du département d’études théologiques de lUniversité de Concordia, qui spécifie que la plus importante croissance du mouvement est observée en Afrique et en Amérique latine. «Le néo-pentecôtisme est en train de redéfinir le visage du catholicisme mondial. Il faut comprendre qui sont ces groupes, il faut les prendre au sérieux. Par leur projet théologico-politique et ses conséquences, cela peut être une menace à la démocratie libérale. Il faut les avoir sur le radar.»

Des mégaéglises au télévangélisme

L’édifice semble être un hybride entre un centre commercial de Dubaï et un stade olympique. Il s’agit plutôt d’un auditorium géant évangélique d’une capacité de 120 000 sièges, la cathédrale Hand of God [Main de Dieu], inaugurée cette année au Nigéria. Des mégaéglises comme celles-ci ont été construites au cours des dernières années dans des pays comme le Nigéria, le Brésil, l’Indonésie, en Inde et aux États-Unis. Ces structures possèdent généralement des centres de formation, des cliniques, des médias et des écoles.

L’audience des télévangélistes est encore plus importante. Le pasteur américain Billy Graham a ainsi prêché, de son vivant, dans 185 pays et devant plus de 200 millions de téléspectateurs. Au Brésil, Record TV, seconde télévision du pays, alterne les prières évangéliques avec les programmes de faits divers criminels. Le réseau de télévision est d’ailleurs détenu par un dirigeant néopentecôtiste de l’Église universelle du Royaume de Dieu.

Enfin, le prosélytisme des pentecôtistes contribue à la croissance exponentielle du mouvement selon divers experts. L’Europe a évangélisé l’Afrique et l’Amérique latine; ce sont maintenant ces nations qui exportent leurs missionnaires pentecôtistes dans l’Ancien Monde, observe André Gagné.

Ces «centres apostoliques», tout comme l’important prosélytisme des évangéliques pentecôtistes, font partie d’une stratégie de transformation sociale. «L’intérêt politique des charismatiques […] s’enracine dans une théologie du pouvoir, selon laquelle les chrétiens auraient reçu le mandat de dominer le monde, suivant leur interprétation dune citation du livre de la Genèse. Ils visent donc à influencer les sphères de la religion, de l’éducation, de l’économie, de la politique, des arts, des médias et de la famille. Lobjectif est de réaliser l’établissement du Royaume de Dieu sur terre», écrit André Gagné dans son livre Ces évangéliques derrières Trump récemment publié aux Éditions Labor et Fides, et dans lequel il décrypte le mouvement pentecôtiste.

Une influence mondiale

Au printemps 2020, des évangéliques sud-coréens ont refusé de transférer leurs cérémonies en ligne et ont manifesté pendant plusieurs jours pour réclamer la démission du gouvernement coréen. Aux États-Unis, si une ONG évangélique a installé un hôpital au cœur de Central Park à New York, diverses Églises évangéliques sont restées dans le déni des dangers de la pandémie, certaines ont même prescrit la prière contre le virus, considéré comme une adversité envoyée pour les éprouver.

Dans certains pays, des politiciens sont arrivés au pouvoir grâce au soutien des évangéliques pentecôtistes. Au Brésil, un pasteur évangélique a été élu maire de Rio de Janeiro. Le président du pays, Jair Bolsonaro, a bénéficié du vote de 70% des évangéliques. En Afrique, un ancien pasteur évangélique ayant «répondu à l’appel de Dieu» pour se lancer en politique a été élu président du Malawi en juin. Au Nigéria, les pasteurs pentecôtistes ont joué un rôle dans l’élection de plusieurs présidents qui ont, à leur tour, favorisé l’agenda des évangéliques, selon Ebenezer Obadare, qui a écrit un livre sur la proximité entre la religion et le pouvoir dans ce pays qu’il qualifie de «République pentecôtiste».

Aux États-Unis, Donald J. Trump a notamment remporté l’élection présidentielle de 2016 grâce au soutien massif des évangéliques blancs. «Si Trump est réélu, cela va continuer: les choix domestiques et géopolitiques vont être aussi colorés de cette idéologie de ces groupes», estime le professeur Gagné. «Si Joe Biden est élu, les évangéliques ne vont pas abandonner, ils vont revenir en force en 2024. Depuis toujours, les groupes religieux tentent d’influencer la politique, mais là, c’est assez problématique.»

***

 

 

du même auteur

Une volontaire reçoit le vaccin chinois en développement, Sinovac, à l'hôpital Sao Lucas de Porto Alegre le 8 août 2020.
2020-11-17 18:03 || Monde Monde

Enjeux éthiques autour des vaccins contre la COVID-19

Une manifestation contre le racisme le 7 juin 2020 à Montréal. «Actuellement, les Églises tentent de se débarrasser du privilège blanc et du racisme, mais elles ne sont pas encore arrivées à l’étape d’admettre qu’elles sont racistes», estime Michael Blair, secrétaire général de l’Église Unie.
2020-10-19 15:03 || Canada Canada

Les Églises invitées à reconnaître le racisme systémique en leur sein

Des hommes prient dans une mosquée de New Delhi le 1er mai 2020.
2020-09-18 09:53 || Monde Monde

Les minorités religieuses, boucs émissaires de la crise sanitaire

articles récents

L'avocat, auteur et militant Dominique Boisvert est décédé le 23 novembre 2020.
2020-11-25 17:47 || Québec Québec

Dominique Boisvert emporté par la maladie

Le nouveau recteur de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, le père Michael DeLaney, discute de sa connaissance de ce lieu fondé par le frère André, de sa vision de la langue et de la culture d’ici et des défis qu’il entend relever.
2020-11-22 17:20 || Québec Québec

«La clé de la culture, c'est la langue», dit le nouveau recteur de l'Oratoire Saint-Joseph

Le prêtre montréalais John Emmett Walsh est décédé subitement le lundi 9 novembre 2020 à l'âge de 78 ans.
2020-11-10 12:14 || Québec Québec

Décès de l'abbé John Emmett Walsh