Project Hope de l'archidiocèse de Toronto

L'Église de Toronto gagne son pari en récoltant plus de 3 millions $ pour les réfugiés

Les premiers des 25 000 réfugiés syriens sont arrivés au Canada le 10 décembre. Les premiers parrainés par le Project Hope arrivaient le 20 décembre 2015.
Les premiers des 25 000 réfugiés syriens sont arrivés au Canada le 10 décembre. Les premiers parrainés par le Project Hope arrivaient le 20 décembre 2015.   (CNS photo/Mark Blinch, Reuters)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2015-12-21 12:46 || Canada Canada

Pari réussi pour l’archidiocèse catholique de Toronto, qui annonce avoir atteint son objectif de récolter 3 millions $ en 100 jours pour l’accueil des réfugiés dans la grande région de Toronto. «Bien après que l’arrivée des réfugiés aura disparu des grands titres, nous serons là pour accueillir ceux qui ont besoin de nous», a promis l’archevêque, le cardinal Thomas Collins, tandis que les premiers réfugiés parrainés par le Project Hope arrivaient dimanche dans la Ville reine.

«Je souhaite exprimer ma profonde gratitude à tous ceux qui ont soutenu la campagne Project Hope de relocalisation d’urgence des réfugiés, a réagi le cardinal Thomas Collins le 18 décembre. Au cours des 100 derniers jours, 3,1 millions $ ont été amassés pour soutenir les efforts de relocalisation. C’est un énorme accomplissement et je remercie tous les donateurs pour cette démonstration tangible d’assistance à des familles réfugiées en grand besoin.»

Lancé le 8 septembre, le Projet Espoir (Project Hope) visait à récolter 3 millions $ en 100 jours afin d’accueillir 100 familles réfugiées. L’archevêque de Toronto avait alors dit espérer que cette campagne déclenche un élan de solidarité et une culture «d’attention, d’amour et de miséricorde» sur le territoire de l’archidiocèse.

Mgr Collins a également salué le travail des nombreux bénévoles qui a rendu possible l’atteinte de l’objectif diocésain. «Plusieurs églises ont redoublé leurs efforts de parrainage, tandis que certaines accueillent désormais une deuxième ou une troisième famille [réfugiée] dans notre pays.»

S’adressant aux bénévoles qui accueillent les réfugiés, l’archevêque de Toronto a ajouté qu’ils devront être des «ambassadeurs d’espoir, d’amitié et d’amour», précisant que donner de son temps est «l’un des plus grands cadeaux» que l’on puisse faire dans la vie.

L'archidiocèse a précisé que ce sont 89 familles réfugiées qui bénéficient des efforts de la campagne Project Hope. Il cherche encore des bénévoles prêts à accueillir plus de familles.

À quelques jours de Noël, le cardinal Collins a par ailleurs appelé à prier pour les nombreux réfugiés et déplacés.

L’archidiocèse catholique de Toronto a créé en 2009 l’Office pour les réfugiés afin de faciliter leur accueil sur son territoire. Au moment de lancer son Projet Espoir, il avait déjà accueilli 2519 réfugiés, parrainés par 160 églises catholiques de Toronto, selon des données dévoilées plus tôt cette année.

 

du même auteur

En mars 2018, un prêtre constate les dégâts causés à une église chrétienne de Karamdes, en Irak, par l'État islamique.
2019-10-22 17:47 || Monde Monde

Une soirée au chevet des chrétiens persécutés

Il ne reste que quelques mois à vivre pour la revue Ensemble. Publiée par l’archidiocèse de Sherbrooke depuis 50 ans, elle sera abandonnée à l’été 2020.
2019-10-21 17:14 || Québec Québec

L’archidiocèse de Sherbrooke cessera de publier sa revue

La chapelle de l'archevêché de Sherbrooke est l'un des sept endroits qui sera ouvert au public lors de la deuxième édition de la Balade des clochers qui se tient les 19 et 20 octobre.
2019-10-18 14:38 || Québec Québec

2e édition de la Balade des clochers en fin de semaine

articles récents

En mars 2018, un prêtre constate les dégâts causés à une église chrétienne de Karamdes, en Irak, par l'État islamique.
2019-10-22 17:47 || Monde Monde

Une soirée au chevet des chrétiens persécutés

Le logo de Mission inclusion, «un symbole fort d'entraide et de bienveillance».
2019-10-03 11:17 || Québec Québec

L’Œuvre Léger devient Mission inclusion

La vice-présidente de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, Myrlande Pierre, lors du dévoilement de l'étude à Montréal le 24 septembre 2019.
2019-09-25 16:51 || Québec Québec

Dévoilement d'une étude sur le racisme et la xénophobie au Québec