Project Hope de l'archidiocèse de Toronto

L'Église de Toronto gagne son pari en récoltant plus de 3 millions $ pour les réfugiés

Les premiers des 25 000 réfugiés syriens sont arrivés au Canada le 10 décembre. Les premiers parrainés par le Project Hope arrivaient le 20 décembre 2015.
Les premiers des 25 000 réfugiés syriens sont arrivés au Canada le 10 décembre. Les premiers parrainés par le Project Hope arrivaient le 20 décembre 2015.   (CNS photo/Mark Blinch, Reuters)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2015-12-21 12:46 || Canada Canada

Pari réussi pour l’archidiocèse catholique de Toronto, qui annonce avoir atteint son objectif de récolter 3 millions $ en 100 jours pour l’accueil des réfugiés dans la grande région de Toronto. «Bien après que l’arrivée des réfugiés aura disparu des grands titres, nous serons là pour accueillir ceux qui ont besoin de nous», a promis l’archevêque, le cardinal Thomas Collins, tandis que les premiers réfugiés parrainés par le Project Hope arrivaient dimanche dans la Ville reine.

«Je souhaite exprimer ma profonde gratitude à tous ceux qui ont soutenu la campagne Project Hope de relocalisation d’urgence des réfugiés, a réagi le cardinal Thomas Collins le 18 décembre. Au cours des 100 derniers jours, 3,1 millions $ ont été amassés pour soutenir les efforts de relocalisation. C’est un énorme accomplissement et je remercie tous les donateurs pour cette démonstration tangible d’assistance à des familles réfugiées en grand besoin.»

Lancé le 8 septembre, le Projet Espoir (Project Hope) visait à récolter 3 millions $ en 100 jours afin d’accueillir 100 familles réfugiées. L’archevêque de Toronto avait alors dit espérer que cette campagne déclenche un élan de solidarité et une culture «d’attention, d’amour et de miséricorde» sur le territoire de l’archidiocèse.

Mgr Collins a également salué le travail des nombreux bénévoles qui a rendu possible l’atteinte de l’objectif diocésain. «Plusieurs églises ont redoublé leurs efforts de parrainage, tandis que certaines accueillent désormais une deuxième ou une troisième famille [réfugiée] dans notre pays.»

S’adressant aux bénévoles qui accueillent les réfugiés, l’archevêque de Toronto a ajouté qu’ils devront être des «ambassadeurs d’espoir, d’amitié et d’amour», précisant que donner de son temps est «l’un des plus grands cadeaux» que l’on puisse faire dans la vie.

L'archidiocèse a précisé que ce sont 89 familles réfugiées qui bénéficient des efforts de la campagne Project Hope. Il cherche encore des bénévoles prêts à accueillir plus de familles.

À quelques jours de Noël, le cardinal Collins a par ailleurs appelé à prier pour les nombreux réfugiés et déplacés.

L’archidiocèse catholique de Toronto a créé en 2009 l’Office pour les réfugiés afin de faciliter leur accueil sur son territoire. Au moment de lancer son Projet Espoir, il avait déjà accueilli 2519 réfugiés, parrainés par 160 églises catholiques de Toronto, selon des données dévoilées plus tôt cette année.

 

du même auteur

Le mandat du recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, Pierre-Olivier Tremblay, a pris fin le 7 octobre 2020. Son successeur sera connu ultérieurement.
2020-10-07 12:58 || Québec Québec

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap aura un nouveau recteur

Les autorités publiques québécoises ont entièrement raison de limiter le nombre de personnes à l’intérieur des lieux de culte, affirme la Dre Valérie Julie Brousseau.
2020-09-24 17:48 || Québec Québec

Lieux de culte: une médecin catholique donne raison au gouvernement

C’est surtout la littérature scientifique et les rassemblements complémentaires aux cérémonies religieuses qui auraient poussé le gouvernement à diminuer la limite de personnes autorisées à l’intérieur des lieux de culte.
2020-09-22 15:50 || Québec Québec

Lieux de culte: le Dr Arruda évoque la science et la socialisation périphérique

articles récents

La mission Saint-Jean-de-Brébeuf de Manawan.
2020-10-02 14:39 || Québec Québec

La mort de Joyce Echaquan remue le milieu religieux

Le curé de l'église Saint-Joachim de Pointe-Claire, l'abbé Alain Roy, préfère annuler des messes plutôt que de refuser la 26e personne qui souhaiterait entrer.
2020-09-23 15:07 || Québec Québec

Limité à 25 personnes, un curé préfère annuler des messes

L'église Saint-Laurent sur l'île d'Orléans. Au moment où la province connait une multiplication des cas de COVID-19 et que certaines fermetures ciblées sont évoquées, les lieux de culte doivent-ils craindre de devoir fermer à nouveau leurs portes?
2020-09-18 17:18 || Québec Québec

Reconfinement: bon espoir de voir les lieux de culte y échapper