À Drummondville

L'église Saint-Frédéric devient une basilique

L'église Saint-Frédéric, à Drummondville.
L'église Saint-Frédéric, à Drummondville.   (Courtoisie Audrée Pellerin)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2015-11-17 10:02 || Québec Québec

L'église Saint-Frédéric de Drummondville est devenue officiellement dimanche une basilique mineure, un titre honorifique conféré à certaines églises. Quelque 700 fidèles et dignitaires ont participé à une célébration de désignation tenue en après-midi.

C'est l'évêque de Nicolet, Mgr André Gazaille, qui a lu le décret du Vatican qui accorde ce titre à l'église paroissiale.

Mgr Luigi Bonazzi, nonce apostolique au Canada, a prononcé l'homélie.

Il a d'abord insisté sur le sens de cette appellation octroyée à l'église Saint-Frédéric, une distinction qu'aucune autre église dans le diocèse de Nicolet n'a reçu, «ni même votre église cathédrale».

Ce titre entend faire «prendre conscience d'une vérité fondamentale que nous oublions souvent, occupés comme nous le sommes dans nos affaires ou problèmes personnels et plongés comme nous le sommes dans une société individualiste et consumériste. Cette vérité, c'est que nous avons besoin des autres. Chacun de nous a besoin de l'autre, chacun de nous vit et trace son chemin, soutenu par le travail et les œuvres de ceux qui nous ont précédés», a dit Mgr Bonazzi.

«On marche toujours, en tant que peuple, et on progresse dans la mesure où nous sommes bien connectés les uns aux autres.

Le nonce apostolique a ensuite insisté sur la nécessité pour l'Église d'être présente aux enjeux de la société.

«Cette église, la basilique mineure de Saint-Frédéric, deviendra une invitation à reconnaître dans chaque frère et sœur une pierre vivante.»

À la fin de son homélie, le représentant du pape au Canada a évoqué les attentats de Paris.

«Si chacun de nous devenait capable de reconnaître l'image de Dieu dans son prochain, croyez-vous qu’il y aurait encore tant de souffrances, de destruction et de mort, comme ce que nous avons tragiquement vu ce vendredi dernier à Paris?», a-t-il demandé.

Le curé de la nouvelle basilique, Gilles Mathieu, a rappelé que «lorsque nous avons présenté la candidature de l’église, nous avons beaucoup insisté sur l’orientation que nous voulions donner à cette reconnaissance en nous inscrivant dans la vision que le pape François propose, celle d'avoir des églises ouvertes et de devenir de plus en plus une Église ouverte.»

L’architecture néogothique de l’actuelle église lui donne des allures européennes, indiquent les responsables de la paroisse. «Son clocher érigé au centre-ville est comme un phare qui nous rappelle les dimensions de la spiritualité et de la charité. Elle est une référence pour les gens de toute la région.» Sa construction remonte à 1922.

 

du même auteur

L’évêque à la retraite Dennis Paul Drainville n’a pas réussi à se faire élire député à la Chambre des communes lors du scrutin du 21 octobre 2019.
2019-10-22 16:51 || Canada Canada

Défaite électorale pour l'ancien évêque anglican de Québec

Six mois après avoir été agressé au couteau en pleine messe, le père Claude Grou, recteur de l'Oratoire Saint-Joseph à Montréal, se porte bien.
2019-10-17 11:33 || Québec Québec

«Je vais bien, très bien même», dit le recteur de l'Oratoire, 6 mois après son agression

Mgr Linda Nicholls est-elle devenue la 14e «primate» de cette Église? Ou est-elle devenue la toute première femme à accéder au titre de «primat» de l'Église anglicane du Canada?
2019-10-16 17:12 || Canada Canada

Primat ou primate? Débat linguistique à la tête de l'Église anglicane du Canada

articles récents

En mars 2018, un prêtre constate les dégâts causés à une église chrétienne de Karamdes, en Irak, par l'État islamique.
2019-10-22 17:47 || Monde Monde

Une soirée au chevet des chrétiens persécutés

Le logo de Mission inclusion, «un symbole fort d'entraide et de bienveillance».
2019-10-03 11:17 || Québec Québec

L’Œuvre Léger devient Mission inclusion

La vice-présidente de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, Myrlande Pierre, lors du dévoilement de l'étude à Montréal le 24 septembre 2019.
2019-09-25 16:51 || Québec Québec

Dévoilement d'une étude sur le racisme et la xénophobie au Québec