Timbre de Noël 2020

La Nativité sur un petit timbre, un énorme défi

Le timbre de Noël de cette année est inspiré des scènes traditionnelles de la Nativité.
Le timbre de Noël de cette année est inspiré des scènes traditionnelles de la Nativité.   (Postes Canada)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-11-03 17:31 || Canada Canada

«Ce n'est pas habituel pour moi de travailler sur des thématiques religieuses», reconnaît volontiers Gary Beelik, le directeur artistique qui a chapeauté la création du timbre de Noël que vient de dévoiler Postes Canada.

Préparer un timbre-poste qui illustre, dans un style contemporain, la naissance de Jésus est une expérience très stimulante et représente un «énorme défi», dit ce concepteur graphique de l'agence Soapbox Design, une entreprise de marketing et de communications graphiques de Toronto.

Mais il n'y a rien d'inhabituel, pour un directeur artistique, de plancher sur des sujets qui ne lui sont pas familiers, indique toutefois Gary Beelik, 59 ans. «Une portion importante de mon travail de concepteur, c'est de bien comprendre un sujet, d'effectuer mes propres recherches et de respecter des paramètres créatifs qui me sont fournis par le client.»

Dans ce cas-ci, Postes Canada voulait que Soapbox Design illustre, de manière traditionnelle, la naissance de Jésus.

«J'ai voulu créer une œuvre moderne mais qui s'inspire d'un contexte traditionnel», explique M. Beelik.

Il a d'abord examiné comment les grands maîtres de la peinture, au fil des siècles, ont raconté cet événement. Puis, tout en respectant les récits traditionnels, il a veillé à donner un «style contemporain» à sa représentation de la Nativité.

Autre demande de Postes Canada: intégrer un âne et un bœuf à la scène. «Depuis au moins le IVe siècle, ces deux bêtes reflètent l’idée que même les animaux reconnaissent l’importance de cette naissance», précise l'entreprise.

Mais réussir à insérer cinq personnages ou animaux dans un cadre aussi petit – un timbre-poste de 32 mm sur 30 mm – requiert un véritable tour de force, dit le designer graphique.

Alors plutôt que de montrer la traditionnelle étable et, à l'intérieur, le nouveau-né dans la mangeoire avec ses parents entourés par un âne et un bœuf, l'équipe qui a travaillé à ce projet a plutôt opté pour un plan rapproché de tous les acteurs. Sur la vignette postale dévoilée le lundi 2 novembre 2020, Jésus et Marie attirent d'abord le regard. Après tout, «ce sont les figures centrales» de cet événement, dit Gary Beelik.  Mais Joseph ainsi que les animaux sont tout près.

«Notre défi était de tous les placer au bon endroit.» Selon la tradition populaire – et ce n'est pas dans les Évangiles, faut-il le rappeler – des animaux réchauffent le nouveau-né. Sur le timbre, ils sont donc très près de l'enfant, «ils remplissent leur rôle», sans toutefois «prendre la place centrale qui doit revenir à Jésus et à Marie», dit le concepteur.

Ce n’est pas la première fois que Gary Beelik et Soapbox Design obtiennent des mandats de Postes Canada. «Mais c’est notre premier timbre de Noël», dit-il.

Postes Canada émet des timbres à l'occasion de la fête de Noël depuis 1964. En 2020, en plus du timbre consacré à la naissance de Jésus, trois autres timbres sont «consacrés à un thème profane» et montrent des œuvres de l'artiste folklorique Maud Lewis, des peintures qui font partie de la collection du Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse.

***

 

 

du même auteur

«La juge Capriolo a fait un excellent travail», estime le théologien Jean-Guy Nadeau, un spécialiste des abus sexuels dans l'Église et dans la société.
2020-11-26 16:01 || Québec Québec

Rapport Capriolo: «C'est profondément troublant»

La juge retraitée de la Cour supérieure du Québec, Pepita G. Capriolo, a dévoilé mercredi ce qu'elle a découvert durant l'enquête qu'elle a menée sur le traitement des plaintes reçues à propos de l'abbé Brian Boucher.
2020-11-26 11:29 || Québec Québec

Abus: ce que contient le rapport accablant pour l'Église de Montréal

L'avocat, auteur et militant Dominique Boisvert est décédé le 23 novembre 2020.
2020-11-25 17:47 || Québec Québec

Dominique Boisvert emporté par la maladie

articles récents

L'avocat, auteur et militant Dominique Boisvert est décédé le 23 novembre 2020.
2020-11-25 17:47 || Québec Québec

Dominique Boisvert emporté par la maladie

Le nouveau recteur de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, le père Michael DeLaney, discute de sa connaissance de ce lieu fondé par le frère André, de sa vision de la langue et de la culture d’ici et des défis qu’il entend relever.
2020-11-22 17:20 || Québec Québec

«La clé de la culture, c'est la langue», dit le nouveau recteur de l'Oratoire Saint-Joseph

Le prêtre montréalais John Emmett Walsh est décédé subitement le lundi 9 novembre 2020 à l'âge de 78 ans.
2020-11-10 12:14 || Québec Québec

Décès de l'abbé John Emmett Walsh