Perte progressive du financement de la conférence épiscopale canadienne

Le couperet tombe pour Communications et Société

Lors de l'assemblée générale de Communications et Société le 19 juin, le dicteur général Pierre Murray, a confirmé que l'organisme allait perdre son financement de la conférence épiscopale canadienne.
Lors de l'assemblée générale de Communications et Société le 19 juin, le dicteur général Pierre Murray, a confirmé que l'organisme allait perdre son financement de la conférence épiscopale canadienne.   (Photothèque Présence/Philippe Vaillancourt)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-06-19 14:08 || Québec Québec

La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) se retirera progressivement du financement de Communications et Société, un organisme qu'elle a fondé il y a 60 ans et à qui elle verse depuis 1970 une somme annuelle de 50 000 $.

Cette année, Communications et Société n'a reçu de la conférence épiscopale qu'une somme de 25 000 $ pour la tenue de ses activités. En 2018, ce sera une somme de 12 500 $ qui sera versée.

L'organisme de communication ne recevra toutefois plus rien des évêques canadiens en 2019, a confirmé le 19 juin Pierre Murray, directeur général de Communications et Société.

«Cette nouvelle donne nous oblige à défricher de nouvelles voies d'activités qui permettront d'une part à notre organisme de réaliser sa mission et d'autre part de générer de nouvelles sources de revenus», a dit Mgr Murray lors de l'assemblée générale annuelle de Communications et Société, tenue à l'Université Laval de Québec en marge du congrès mondial de SIGNIS, un organisme international catholique spécialisé en communications.

En 2016, les revenus de Communications et Société ont atteint 800 000 $ en comptant l'apport de 50 000 $ de la CECC. C'est Médiafilm, son service d'évaluation de films au cinéma et à la télévision, qui permet à l'organisme d'engranger la moitié de ses revenus annuels.

Le déficit budgétaire de l'année est de 40 000 $ et risque bien d'être plus élevé en 2017, prévoit Mgr Murray, directeur général depuis quatre ans.

Connu d'abord sous le nom de Centre catholique national du cinéma, de la radio et de la télévision, Communications et Société a aussi porté le nom d'Office des communications sociales.

 

du même auteur

Un second recours collectif intenté contre les Frères du Sacré-Cœur du Québec pourra aller de l'avant.
2019-12-06 09:24 || Québec Québec

Un 2e recours collectif autorisé contre les Frères du Sacré-Cœur

La rencontre du Conseil national de Développement et Paix, la plus haute instance décisionnelle de l'organisme, se tenait dans cet édifice du boulevard René-Lévesque du 29 novembre au 1er décembre.
2019-12-06 00:00 || Canada Canada

Rencontre cruciale de Développement et Paix: le flou persiste

Le collectif de féministes chrétiennes L'Autre Parole, l'Association des religieuses pour les droits des femmes et les Jésuites du Canada ont aussi fustigé la direction de l'organisme Développement et Paix pour avoir remis au groupe haïtien Fanm Deside (photo) un ultimatum.
2019-12-02 13:54 || Canada Canada

Salve de critiques contre Développement et Paix

articles récents

La rencontre du Conseil national de Développement et Paix, la plus haute instance décisionnelle de l'organisme, se tenait dans cet édifice du boulevard René-Lévesque du 29 novembre au 1er décembre.
2019-12-06 00:00 || Canada Canada

Rencontre cruciale de Développement et Paix: le flou persiste

Vendredi soir, le ciel de Montréal sera éclairé de 14 faisceaux lumineux qui seront allumés à quelques secondes d’intervalle, à l’appel des noms des 14 victimes.
2019-12-05 13:47 || Québec Québec

Polytechnique: «La blessure sera toujours vive»

«Fanm Deside a notre appui», lance Gisèle Turcot, la supérieure générale de l'Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal. «Un appui indéfectible», précise un communiqué de presse rendu public le 29 novembre.
2019-11-29 13:18 || Canada Canada

Fanm Deside a notre appui indéfectible, disent les Sœurs du Bon-Conseil