Montréal

Le curé des itinérants préside la messe de Noël dans la rue

  • L'abbé Claude Paradis a jadis lui-même connu l'itinérance.
  • L'abbé André Labelle, administrateur paroissial à la paroisse Saint-Barthélemy, au moment de la communion.
  • Derrière les abbés André Labelle (gauche) et Claude Paradis se trouvaient des bas de Noël pour les sans-abris venus assister à la messe à la station de métro Place-d'Armes.
Yves Casgrain | Journaliste
Journaliste
2016-12-24 18:07 || Québec Québec

Au milieu des pigeons, des passants et des sirènes des camions de pompiers, une centaine de Montréalais se sont donnés rendez-vous devant le métro Place-d’Armes, dans le Vieux-Montréal, pour participer à la messe de Noël offerte aux itinérants de la ville. Un repas chaud et des bas de Noël attendaient les sans-abris venus assister à l’eucharistie.

«Nous sommes ici afin de prier pour les itinérants», a rappelé l’initiateur de cet événement eucharistique, l’abbé Claude Paradis, en ce 24 décembre. Fondateur de l’organisme Notre-Dame-de-la-rue, l’abbé Paradis œuvre à plein temps auprès des sans-abris de Montréal. Aidé de plusieurs bénévoles, il arpente les rues du centre-ville afin de leur apporter du soutien et du réconfort. Des dons permettent à son équipe de distribuer des victuailles et des vêtements à ceux qui en demandent.

L’eucharistie a été concélébrée par le curé André Labelle, de la paroisse Saint-Barthélemy, ainsi que par le père Reegan Soosai, de la paroisse Notre-Dame-de-Guadelupe.

Dans son homélie, le père Labelle a remercié les itinérants. «Je vais dans la rue avec l’abbé Paradis. Les gens de la rue remplissent mon cœur!» Il a également fait le parallèle entre les sans-abris et le Christ né dans une crèche. «Jésus, Marie et Joseph n’avaient pas de place pour eux. On ne savait pas où les mettre. Ceux à qui nous annonçons la Bonne Nouvelle en premier cette année vivent eux-mêmes avec ce refus. Souvent, nous n’osons pas les regarder. Ils nous dérangent. Nous n’avons pas de place pour eux dans notre vie.»

En entrevue, le curé André Labelle a souligné qu’il est conscient du bien qu’il peut faire aux itinérants, mais précise que se sont eux qui lui apportent le plus.

À la fin de l’eucharistie, le père Reegan Soosai a confié à Présence qu’il a décidé de participer à cette messe afin de répondre à l’appel du pape François. «Il invite l’Église à sortir vers les périphéries. Il rêve d’une Église pauvre pour les pauvres. Il veut qu’elle puisse aller à la rencontre des autres afin de susciter un vrai dialogue.»

Originaire de l’Inde le père Reegan Soosai, membre de la Congrégation des missionnaires clarétains, n’est pas étranger à la présence de la pauvreté dans la métropole québécoise. «Il m’arrive souvent de me disputer avec Dieu sur ma présence à Montréal», avoue-t-il dans un éclat de rire. «Le Seigneur m’a montré qu’ici il y a une pauvreté matérielle, mais également spirituelle. Je suis donc là pour partager les joies et les peines de ceux qui souffrent.»

Parmi les participants Présence a rencontré André Vallée du diocèse de Montréal qui s’est senti interpellé par les reportages sur l’œuvre du père Paradis. «J’ai beaucoup aimé l’eucharistie. C’était un moment d’une grande fraternité. À mon avis, l’ambiance était plus fraternelle qu’en paroisse.» M. Vallée songe même à intégrer l’équipe des bénévoles de Notre-Dame-de-la-rue.

Une distribution de cadeaux de Noël, fruits des dons envoyés par de nombreux Montréalais touchés par l’œuvre du père Paradis, a conclu cette messe dans la rue.

 

du même auteur

Du 3 au 10 novembre, une centaine de directeurs d’établissements scolaires catholiques de l’archidiocèse de Paris ont visité des écoles privées québécoises.
2019-11-12 08:20 || Québec Québec

Des directeurs d’écoles catholiques parisiennes en tournée au Québec

Elle rêve d’un Canada aux politiques inspirées par les valeurs chrétiennes et multiplie les initiatives pour influencer les députés et les partis politiques. Alors que le scrutin général du 21 octobre approche, faut-il craindre la droite religieuse au Canada?
2019-10-07 17:00 || Canada Canada

Élections: faut-il craindre la droite religieuse au Canada?

Depuis plusieurs mois, les comptes de nombreux Québécois abonnés aux médias sociaux, tels que Twitter ou Facebook, sont approchés par des membres liés à l'Église de Dieu tout puissant, un mouvement chinois qui se réclame du christianisme.
2019-08-27 17:48 || Monde Monde

Les demandes d'amitié de l’Église de Dieu tout puissant

articles récents

Un nouveau sondage du Pew Research Center a publié le 15 novembre une enquête qui mesure l'influence de la religion sur la vie des Étatsuniens et l'emprise du catholicisme et des autres religions chrétiennes sur leurs adeptes.
2019-11-15 17:58 || Monde Monde

À quel point le christianisme influence-t-il les perceptions des Étatsuniens?

Postes Canada a mis en vente, en novembre, deux timbres qui célèbrent des fêtes religieuses.
2019-11-15 16:30 || Canada Canada

Postes Canada émet deux timbres religieux

Dans des clips de soixante secondes, le chef d'orchestre Yannick Nézet-Seguin, l'homme d'affaires Robert Dutton, le désigner de mode Denis Gagnon, la religieuse Angèle Rizzardo (Sœur Angèle) et Grégory Charles, ancien Petit Chanteur du Mont-Royal, racontent les liens qui les unissent à l'Oratoire.
2019-11-14 14:28 || Québec Québec

Yannick Nézet-Seguin, Denys Arcand et Grégory Charles disent leur attachement à l'Oratoire