Politique canadienne

Le Fonds d'urgence pour la Syrie prolongé de deux mois

De jeunes syriennes déambulent près dans un camp de réfugiés de Zahle, au Liban.
De jeunes syriennes déambulent près dans un camp de réfugiés de Zahle, au Liban.   (CNS photo/Mohamed Azakir, Reuters)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2016-01-08 08:42 || Canada Canada

La ministre fédérale du Développement international, Marie-Claude Bibeau, annonce que le Fonds de secours d'urgence pour la Syrie, qui devait se terminer le 31 décembre 2015, sera prolongé de deux mois.

Les citoyens ont désormais jusqu'au 29 février pour contribuer financièrement à des organismes reconnus afin d'aider les réfugiés syriens qui fuient la guerre. Le gouvernement s'est engagé à verser une somme équivalente aux dons faits par les Canadiens jusqu'à concurrence de 100 millions $.

Lors de la conférence de presse de la ministre Bibeau, il a été mentionné que le Canada n'avait versé à ce jour, dans ce fonds de jumelage, qu'une somme de 12 millions $. Un observateur, questionné par l'agence Présence, s'est montré étonné devant ce maigre résultat et a rappelé que «les organismes avaient jusqu'à la semaine prochaine pour indiquer le montant qu'ils avaient récolté». Avec la prolongation annoncée jeudi, les organismes auront jusqu'à la mi-mars pour divulguer les sommes recueillies afin qu'elles soient jumelées par le gouvernement canadien.

Présent à Ottawa lors de l'annonce de la ministre, David Leduc, directeur général de Développement et Paix s'est réjoui de la prolongation de ce programme de «jumelage des dons, d’autant plus que c’est maintenant l’hiver, ce qui rend les conditions beaucoup plus difficiles  pour les personnes réfugiés et la population syrienne».

«En Syrie, la population civile continue de subir quotidiennement d’atroces violences. Plus la crise dure, plus la population souffre, et le soutien et la solidarité des Canadiens sont plus nécessaires que jamais, à la fois pour fournir des secours, mais aussi pour promouvoir une solution pacifique à ce conflit. Nous espérons qu’ils continuent à démontrer leur solidarité envers les 4,3 millions de réfugiés syriens au Liban, en Jordanie et en Turquie, et les millions qui sont encore en Syrie et qui vivent les horreurs de cette guerre», a-t-il ajouté dans un communiqué diffusé par l'organisme.

À l'Aide à l'Église en Détresse, on s'est aussi dit heureux de cette nouvelle. «Cela va nous permettre d'accorder encore plus d'aide aux réfugiés et aux déplacés, que ce soit au Liban, en Jordanie ou en Syrie, où nous appuyons des communautés religieuses et des diocèses qui travaillent auprès des victimes d'une guerre qui entre dans sa cinquième année», indique Marie-Claude Lalonde, de la branche canadienne de l'organisme.

«Nous remercions le gouvernement de poursuivre ce programme de contrepartie, parce que chaque dollar a un impact majeur sur la vie des Syriens qui traversent les horreurs de la guerre», a pour sa part déclaré Carl Hétu, directeur national de l'Association catholique d’aide à l’Orient (CNEWA Canada). Il rappelle qu'à ce jour, la guerre civile a déplacé quelque sept millions de Syriens dans leur propre pays et a créé quatre millions de réfugiés.

C'est le 12 septembre 2015 que ce fonds spécial a été créé par l'ancien gouvernement conservateur.

 

du même auteur

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés

Alors que débute sa campagne de financement annuelle, Développement et Paix refuse de rendre public le rapport final de l'enquête qu'il a menée, durant trois années, sur le quart de ses partenaires.
2021-02-23 16:11 || Canada Canada

Révision des partenaires de Développement et Paix: le rapport restera confidentiel

articles récents

Paroles fortes et témoignages poignants étaient au cœur de la 4e commémoration citoyenne de l’attentat contre la grande mosquée de Québec. Aymen Derbali et Sébastien Bouchard se tiennent devant les micros le soir du 29 janvier 2021.
2021-01-29 19:34 || Québec Québec

Témoignages poignants et rejet du racisme marquent la commémoration virtuelle

Le cofondateur du Centre culturel islamique de Québec, Boufeldja Benabdallah, salue la création d'une journée nationale d'action contre l'islamophobie et appelle le gouvernement du Québec à en faire plus pour reconnaître le racisme systémique et l'islamophobie.
2021-01-29 16:56 || Québec Québec

La lutte à l'islamophobie en filigrane des commémorations

L’évêque anglican de Québec et l’évêque catholique de Gaspé unissent leurs voix pour demander aux gouvernements fédéral et provincial d’agir pour faciliter le maintien des services d’autocar d’Orléans Express desservant la Gaspésie.
2021-01-26 13:14 || Québec Québec

Gaspésie: inquiétude conjointe des évêques catholique et anglican pour les services d’autocar