Agressé ce matin à l'Oratoire Saint-Joseph

Le père Grou se porte bien

Le recteur Claude Grou, le 17 décembre 2017, lors du 100e anniversaire de la crypte de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal.
Le recteur Claude Grou, le 17 décembre 2017, lors du 100e anniversaire de la crypte de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-03-22 16:00 || Québec Québec

Le père Claude Grou, agressé ce matin alors qu'il célébrait la messe, a tenu à rassurer lui-même le personnel et les fidèles de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal.

«Il va bien, sa voix était bonne», a confié Céline Barbeau, directrice des communications à l'Oratoire, qui a pu discuter avec lui au téléphone quelques heures après qu'il ait été transporté à l'hôpital.

Le sanctuaire a indiqué en fin d'après-midi vendredi que le père Grou devrait recevoir son congé de l'hôpital sous peu. Il prendra ensuite quelques jours de repos.

Ce vendredi matin, au début de la messe de 8 h 30, quelques instants avant qu'il ne lise l'Évangile du jour, le recteur de l'Oratoire était attaqué puis «légèrement blessé au haut du corps, à l'arme blanche» par un «suspect âgé de 26 ans qui est connu des policiers», a précisé Caroline Chèvrefils, relationniste du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

La direction de l'Oratoire a tenu à remercier «les bénévoles et les fidèles présents à la messe qui sont intervenus courageusement, les membres du service de la sécurité et le personnel de l’Oratoire qui ont agi avec une remarquable efficacité, les ambulanciers et les policiers du SPVM».

«À la demande de père Grou lui-même, les activités régulières se poursuivent à l'Oratoire», a ajouté Céline Barbeau, qui a précisé du même souffle que la crypte où a eu lieu l'agression sera rouverte au public dès le samedi 23 mars.

Sécurité des lieux de culte

«Les nouvelles que l'on a obtenues sur l'état de santé du père Grou sont rassurantes. J'en suis heureux et surtout soulagé», a confirmé  Christian Lépine, archevêque de Montréal.

Mgr Lépine déplore que les fidèles «de mosquées, de synagogues et d'églises soient la cible d’actes de violence». Ce fut le cas en Nouvelle-Zélande, il y a une semaine, et aussi à Pittsburg, aux États-Unis, au mois de novembre, a-t-il rappelé.

L'Oratoire Saint-Joseph est pourtant un havre de paix, au coeur de Montréal, rappelle l'archevêque. «C'est aussi un lieu qui attire des gens d'autres confessions chrétiennes et d'autres religions. C'est un lieu qui rassemble, où chacun est le bienvenu.»

Faut-il augmenter la sécurité dans les lieux de culte? «Un endroit public doit demeurer public», répond-il. «Leurs portes doivent demeurer ouvertes.»

Le défi, localement, est de «combiner accueil, calme et vigilance». Mais c'est surtout, sur le plan social, «de favoriser des chemins de paix et d'apprendre à surmonter la violence».

«La violence ne sera jamais une solution. Elle n'entraînera que d'autres problèmes», estime l'archevêque de Montréal qui invite les gens à continuer de fréquenter les lieux de culte «avec confiance».

Du côté de Québec, le cardinal Gérald Lacroix s'est dit «choqué» de l'agression contre le père Grou. Il a invité les internautes à ne pas diffuser les images de l'agression.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Dans son rapport annuel qui détaille les nombreuses violations des droits humains dans le monde, Amnistie internationale évoque la loi québécoise sur la laïcité qui interdit des signes religieux dans certains contextes.
2021-04-15 16:39 || Monde Monde

Amnistie internationale critique la Loi sur la laïcité de l'État

Le vicaire général du diocèse de Saint-Jean-Longueuil connaît quelques-uns des sept religieux qui ont été enlevés le dimanche 11 avril à la Croix-des-Bouquets, en périphérie de Port-au-Prince, alors qu’ils se rendaient à l’installation du nouveau curé de la paroisse de Galette-Chambon dans la commun
2021-04-15 11:29 || Monde Monde

«C'est tous les jours que l'on kidnappe des gens en Haïti»

Simon Lepage-Fournier, en 2019, lors de la manifestation pour le climat à laquelle participait la militante Greta Thunberg.
2021-04-13 15:57 || Canada Canada

Après la crise, à nous de faire les bons choix, dit Simon Lepage-Fournier

articles récents

La rabbin Sherril Gilbert à l'Église Unie de Montréal-Ouest lors de la 42e Commémoration chrétienne de la Shoah.
2021-04-13 12:45 || Québec Québec

42e Commémoration chrétienne de la Shoah

Pour une deuxième année consécutive, la célébration de Yom HaShoah, le Jour commémoratif de l'Holocauste, s'est déroulée en ligne le mercredi 7 avril 2021.
2021-04-07 20:21 || Québec Québec

La mémoire des victimes de la Shoah rappelée en ligne

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique.
2021-04-03 10:59 || Canada Canada

L'affaire des partenaires de Développement et Paix en 12 articles essentiels