Sondage

Les musulmans s’estiment mieux traités au Canada qu’ailleurs en Occident

  (Pixabay)
Yves Casgrain | Journaliste
Journaliste
2016-04-29 11:49 || Canada Canada

«La grande majorité (…) des musulmans sont très fiers d'être Canadiens.» De plus, 84% d’entre eux estiment qu’ils sont mieux traités au Canada que dans d’autres pays occidentaux. Voilà certaines des constations qui ressortent d’un vaste sondage national dont les résultats ont été dévoilés cette semaine.

L’étude a été réalisée par l’Environics Institute for Survey Research et plusieurs organisations canadiennes, dont La Fondation canadienne des relations raciales.

Selon Muneeb Nasir de l'Olive Tree Foundation, un des principaux partenaires de l'étude, le sondage réalisé entre le 19 novembre 2015 et le 23 janvier 2016, «permet de dépasser le stade de la rhétorique et des perceptions au sujet des musulmans et de montrer comment se portent les musulmans canadiens et comment ils sont perçus».

Ce coup de sonde auprès de 600 personnes s’identifiant comme musulmanes indique qu’une majorité d’entre elles croient «que les opinions des non-musulmans au sujet de l'Islam sont généralement positives (54%) plutôt que négatives (32%)».

Toutefois, cette étude souligne qu’un tiers (35%) des musulmans ont indiqué avoir fait l'objet de discrimination ou avoir été traités de façon injuste au cours des cinq dernières années, principalement en raison de leur religion ou de leur ethnicité, mais également de leur langue ou de leur sexe. Ce taux d'incidence demeure inchangé depuis 2006, et est environ 50% supérieur à celui de la population canadienne en général.

Même s’ils sont optimistes quant à leur avenir sous le règne du Parti libéral du Canada (PLC), les musulmans interrogés croient «que la prochaine génération de musulmans devra affronter davantage (et non moins) de discrimination et de stéréotypes que les musulmans actuels». Une opinion surtout répandue chez les jeunes musulmans.

Cependant, les musulmans québécois sont un peu plus optimistes. Ainsi 40% d’entre eux  affirment croire à un avenir où la discrimination serait moins présente contre 29% pour le reste des Canadiens musulmans. Les auteurs du sondage expliquent cette réaction d'une part par la défaite du Parti québécois avec son projet de «Charte des valeurs», et d'autre part par l’élection du PLC à Ottawa, jugé plus ouvert envers la communauté musulmane.

L’étude s’est intéressée à plusieurs aspects de la vie des musulmans canadiens, dont le sentiment d’appartenance religieuse et canadienne, la pratique cultuelle, le port du voile. Elle s’est également attardée sur l’opinion des non-musulmans sur ces questions.

 

du même auteur

Des hommes sont en deuil après un attentat islamiste à Kaboul, en Afghanistan, le 15 août 2018. L’Université de Montréal proposera cet automne un cours permettant de faire le point sur les enjeux actuels liés à l’islamisme qui insistera notamment sur le «début de la fin» du phénomène.
2020-08-21 17:13 || Québec Québec

L'UdeM propose un cours explorant «le début de la fin» de l'islamisme

L’abbé Jacques Dorélien est né en Haïti. Curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien à Montréal, l’abbé Dorélien est prêtre depuis 19 ans. Comme bien d’autres au Québec, il a été bouleversé par la mort de Georges Floyd.
2020-07-02 15:39 || Québec Québec

Le racisme vu par des clercs noirs du Québec

Lorraine Derocher, une spécialiste de la protection de l’enfance dans les milieux sectaires, craint que le développement physique et psychologique des mineurs soit compromis au sein de certains mouvements isolés qui prédisent l’apocalypse.
2020-04-23 15:18 || Québec Québec

Une sociologue s’inquiète pour les enfants membres de mouvements apocalyptiques

articles récents

Le curé de l'église Saint-Joachim de Pointe-Claire, l'abbé Alain Roy, préfère annuler des messes plutôt que de refuser la 26e personne qui souhaiterait entrer.
2020-09-23 15:07 || Québec Québec

Limité à 25 personnes, un curé préfère annuler des messes

L'église Saint-Laurent sur l'île d'Orléans. Au moment où la province connait une multiplication des cas de COVID-19 et que certaines fermetures ciblées sont évoquées, les lieux de culte doivent-ils craindre de devoir fermer à nouveau leurs portes?
2020-09-18 17:18 || Québec Québec

Reconfinement: bon espoir de voir les lieux de culte y échapper

Des hommes prient dans une mosquée de New Delhi le 1er mai 2020.
2020-09-18 09:53 || Monde Monde

Les minorités religieuses, boucs émissaires de la crise sanitaire