Trois-Rivières

Martine Roy nommée directrice générale du Séminaire Saint-Joseph

L'évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard, le président du conseil d’administration du séminaire, Martin Leblanc, et la nouvelle directrice générale de la section école du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, Martine Roy.
L'évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard, le président du conseil d’administration du séminaire, Martin Leblanc, et la nouvelle directrice générale de la section école du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, Martine Roy.   (©William Lévesque/courtoisie Diocèse de Trois-Rivières)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-05-30 12:42 || Québec Québec

Martine Roy devient la nouvelle directrice générale de la section école du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, une école secondaire privée mixte dont les origines remontent au XIXe siècle.

L’annonce a été faite le 16 mai par l’évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard, et par Martin Leblanc, président du conseil d’administration du séminaire. Mme Roy succède ainsi à Pierre Normand, qu’elle remplaçait par intérim depuis son départ à la retraite.

Elle possède vingt-sept ans d’expérience comme enseignante et gestionnaire dans des milieux scolaires publics et privés. «L’équipe-école met toutes ses énergies à agir à titre de leader en matière d’éducation en région», a commenté Mme Roy lors de l’annonce au sujet du séminaire.

Il y a un lien direct entre le Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, section école, et l’Église catholique. L’évêque du lieu exerce une autorité sur une école catholique qui se trouve sur son territoire.

«Ensemble avec les diverses instances, nous sommes au service de la croissance des personnes et de l’établissement, que nous appelons à une liberté créative dans la fidélité à la mission reçue », a indiqué Mgr Bouchard.

Fondé en 1860, le Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières était autrefois une école réservée aux garçons. L’institution devint une école secondaire privée en 1968 avec la fin du cours classique. Les filles y sont admises depuis la fin des années 1990. Parmi les personnalités qui ont étudié au séminaire, on trouve notamment l’ancien premier du Canada, Jean Chrétien, et l’ancien premier ministre du Québec, Maurice Duplessis.

 

du même auteur

Le mandat du recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, Pierre-Olivier Tremblay, a pris fin le 7 octobre 2020. Son successeur sera connu ultérieurement.
2020-10-07 12:58 || Québec Québec

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap aura un nouveau recteur

Les autorités publiques québécoises ont entièrement raison de limiter le nombre de personnes à l’intérieur des lieux de culte, affirme la Dre Valérie Julie Brousseau.
2020-09-24 17:48 || Québec Québec

Lieux de culte: une médecin catholique donne raison au gouvernement

C’est surtout la littérature scientifique et les rassemblements complémentaires aux cérémonies religieuses qui auraient poussé le gouvernement à diminuer la limite de personnes autorisées à l’intérieur des lieux de culte.
2020-09-22 15:50 || Québec Québec

Lieux de culte: le Dr Arruda évoque la science et la socialisation périphérique

articles récents

Dans le monde des mèmes, ces caricatures éditoriales basées sur des photos ou des illustrations, les internautes s'en donnent à cœur joie sur le cas de la religion et de la politique.
2020-10-22 17:19 || Monde Monde

La «religion civile» des États-Unis, terreau fertile pour les mèmes

La mission Saint-Jean-de-Brébeuf de Manawan.
2020-10-02 14:39 || Québec Québec

La mort de Joyce Echaquan remue le milieu religieux

Le curé de l'église Saint-Joachim de Pointe-Claire, l'abbé Alain Roy, préfère annuler des messes plutôt que de refuser la 26e personne qui souhaiterait entrer.
2020-09-23 15:07 || Québec Québec

Limité à 25 personnes, un curé préfère annuler des messes