Trois-Rivières

Martine Roy nommée directrice générale du Séminaire Saint-Joseph

L'évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard, le président du conseil d’administration du séminaire, Martin Leblanc, et la nouvelle directrice générale de la section école du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, Martine Roy.
L'évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard, le président du conseil d’administration du séminaire, Martin Leblanc, et la nouvelle directrice générale de la section école du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, Martine Roy.   (©William Lévesque/courtoisie Diocèse de Trois-Rivières)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-05-30 12:42 || Québec Québec

Martine Roy devient la nouvelle directrice générale de la section école du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, une école secondaire privée mixte dont les origines remontent au XIXe siècle.

L’annonce a été faite le 16 mai par l’évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard, et par Martin Leblanc, président du conseil d’administration du séminaire. Mme Roy succède ainsi à Pierre Normand, qu’elle remplaçait par intérim depuis son départ à la retraite.

Elle possède vingt-sept ans d’expérience comme enseignante et gestionnaire dans des milieux scolaires publics et privés. «L’équipe-école met toutes ses énergies à agir à titre de leader en matière d’éducation en région», a commenté Mme Roy lors de l’annonce au sujet du séminaire.

Il y a un lien direct entre le Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, section école, et l’Église catholique. L’évêque du lieu exerce une autorité sur une école catholique qui se trouve sur son territoire.

«Ensemble avec les diverses instances, nous sommes au service de la croissance des personnes et de l’établissement, que nous appelons à une liberté créative dans la fidélité à la mission reçue », a indiqué Mgr Bouchard.

Fondé en 1860, le Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières était autrefois une école réservée aux garçons. L’institution devint une école secondaire privée en 1968 avec la fin du cours classique. Les filles y sont admises depuis la fin des années 1990. Parmi les personnalités qui ont étudié au séminaire, on trouve notamment l’ancien premier du Canada, Jean Chrétien, et l’ancien premier ministre du Québec, Maurice Duplessis.

 

du même auteur

Le gouvernement du Québec devrait déposer ce printemps un projet de loi pour encadrer le port de signes religieux chez certains employés de l'État.
2019-03-13 16:15 || Québec Québec

Enseignantes voilées: Québec se trompe de cible, disent les évêques

Le président de la Conférence des évêques catholiques du Canada, Mgr Lionel Gendron, a pris part au Sommet sur la protection des mineurs au Vatican du 21 au 24 février 2019.
2019-03-01 11:32 || Canada Canada

Abus sexuels: le président de la CECC a appris à voir les victimes autrement

Le premier ministre François Legault (photographié ici en janvier 2019) estime que le cours Éthique et culture religieuse (ECR) «doit être complètement revu».
2019-02-27 14:09 || Québec Québec

Legault: le cours ECR «doit être complètement revu»

articles récents

La religieuse Marie-Aveline Bengle, fondatrice du premier collège classique féminin au Québec, fait partie des huit femmes récemment reconnues comme «personnages historiques» en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.
2019-03-18 15:27 || Québec Québec

Une religieuse reconnue «personnage historique»

Un blessé est amené dans une ambulance après l'attentat visant la mosquée Al Noor à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 15 mars 2019.
2019-03-15 13:46 || Canada Canada

Leaders politiques et religieux canadiens condamnent les attentats de Christchurch

La méditation pleine conscience fait son entrée dans les écoles du Québec. Mais derrière les bienfaits qu’on lui attribue pour la gestion du stress, cette pratique est-elle aussi neutre et areligieuse qu’on le dit?
2019-03-12 18:20 || Québec Québec

La méditation pleine conscience est-elle «neutre»… ou même efficace?