Nouveau module au SPVM

Montréal élargit sa lutte aux incidents haineux

Montréal.
Montréal.   (Pixabay)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-05-26 19:18 || Québec Québec

Le Service de police de la Ville de Montréal met en place un Module incidents et crimes haineux, une première au Québec.

Des policiers montréalais seront ainsi chargés de répertorier et d’analyser les incidents et les crimes haineux sur le territoire du SPVM. Ces types d’incidents et de crimes visent souvent un groupe ou une personne identifiable en raison de sa race, de sa religion, de son âge ou de son orientation sexuelle, par exemple.

Auparavant, seuls les crimes haineux constituant une infraction criminelle retenaient l’attention du SPVM. Un «incident haineux» n’est pas un acte criminel, mais plutôt un acte «qui pourrait affecter le sentiment de sécurité d'une personne ou d'un groupe identifiable de personnes».

«Le Module sera un guichet unique qui va assurer le traitement complet de chaque événement. Par la suite, l'équipe va accompagner et soutenir les citoyens et les communautés touchées par ces événements et dont le sentiment de sécurité est affecté», a précisé Philippe Pichet, directeur du SPVM, dans un communiqué.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a pour sa part défendu la réputation de Montréal, vantant la présence d’un «vivre ensemble» où chaque citoyen peut s’épanouir, «quelles que soient ses origines, sa religion ou encore son orientation sexuelle».

Le maire de la métropole a fait valoir qu’il importe de rester «vigilant» pour protéger la réputation de Montréal et l’intégrité de ses divers groupes.

Les citoyens pourront signaler un incident à caractère haineux en remplissant un rapport d'événement sur le site Internet du SPVM ou en composant le 280-2222.

Chaque année, quelques dizaines de crimes haineux sont répertoriés à Montréal. Selon des données compilées au cours des dernières au Canada, la tendance montre que certains groupes, dont les personnes homosexuelles, les juifs et les musulmans, sont plus souvent visés par des crimes haineux.

L’établissement du Module incidents et crimes haineux se fait en partenariat avec le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV). Le partenariat devrait permettre d’établir des données régulières sur le phénomène afin d’en déceler des tendances, un peu comme le fait la ville de Toronto.

Les citoyens de Montréal et du Québec pourront également signaler les incidents à caractère haineux en s’adressant au CPRMV via le www.info-radical.org ou par téléphone au 514 687-7141 (région de Montréal) et 1 877 687-7141 (ailleurs au Québec).

Le 3 mars 2016, le CPRMV a d’ailleurs reçu une subvention d’un demi-million $ du gouvernement du Québec pour ses activités.

 

du même auteur

Charles Vallières, un prêtre de Magog, remporte un vif succès sur Facebook en y diffusant en direct l'exposition du Saint-Sacrement.
2020-05-15 22:05 || Québec Québec

Un prêtre de Magog fait un tabac en exposant le Saint-Sacrement sur Facebook

Jean-Philippe Auger, alias Padre Coach.
2020-05-15 18:00 || Québec Québec

Plaidoyer pour une transition numérique en pastorale

Le pavillon Félix-Antoine-Savard, où se situe la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval. À compter du 25 mai, la Faculté offrira de nouvelles formations en ligne destinées au grand public.
2020-05-15 12:22 || Québec Québec

Religions: nouvelle offre de formation grand public à l’Université Laval

articles récents

Les deux responsables du centre Le Pont, une maison d'accueil pour demandeurs d'asile, ont reçu jeudi dernier une petite carte d'appréciation signée par le pape François lui-même.
2020-05-18 16:50 || Québec Québec

Le pape écrit une lettre aux responsables du centre Le Pont

L'ex-président du Conseil national de Développement et Paix, le diacre et homme d'affaires Jean-Denis Lampron, a réagi mardi à la refonte de la représentativité au Conseil national de Développement et Paix.
2020-05-05 11:59 || Canada Canada

Accueil tiède pour la refonte du Conseil national

Le FC Cologne, le club de soccer de première division de la ville, aide l'archevêché catholique local à mettre en place un système de billetterie pour les services religieux où le nombre de places est limité en raison de la COVID-19.
2020-05-05 11:21 || Monde Monde

Le FC Cologne met son système de billetterie au service de l'archidiocèse