Nouveau module au SPVM

Montréal élargit sa lutte aux incidents haineux

Montréal.
Montréal.   (Pixabay)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-05-26 19:18 || Québec Québec

Le Service de police de la Ville de Montréal met en place un Module incidents et crimes haineux, une première au Québec.

Des policiers montréalais seront ainsi chargés de répertorier et d’analyser les incidents et les crimes haineux sur le territoire du SPVM. Ces types d’incidents et de crimes visent souvent un groupe ou une personne identifiable en raison de sa race, de sa religion, de son âge ou de son orientation sexuelle, par exemple.

Auparavant, seuls les crimes haineux constituant une infraction criminelle retenaient l’attention du SPVM. Un «incident haineux» n’est pas un acte criminel, mais plutôt un acte «qui pourrait affecter le sentiment de sécurité d'une personne ou d'un groupe identifiable de personnes».

«Le Module sera un guichet unique qui va assurer le traitement complet de chaque événement. Par la suite, l'équipe va accompagner et soutenir les citoyens et les communautés touchées par ces événements et dont le sentiment de sécurité est affecté», a précisé Philippe Pichet, directeur du SPVM, dans un communiqué.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a pour sa part défendu la réputation de Montréal, vantant la présence d’un «vivre ensemble» où chaque citoyen peut s’épanouir, «quelles que soient ses origines, sa religion ou encore son orientation sexuelle».

Le maire de la métropole a fait valoir qu’il importe de rester «vigilant» pour protéger la réputation de Montréal et l’intégrité de ses divers groupes.

Les citoyens pourront signaler un incident à caractère haineux en remplissant un rapport d'événement sur le site Internet du SPVM ou en composant le 280-2222.

Chaque année, quelques dizaines de crimes haineux sont répertoriés à Montréal. Selon des données compilées au cours des dernières au Canada, la tendance montre que certains groupes, dont les personnes homosexuelles, les juifs et les musulmans, sont plus souvent visés par des crimes haineux.

L’établissement du Module incidents et crimes haineux se fait en partenariat avec le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV). Le partenariat devrait permettre d’établir des données régulières sur le phénomène afin d’en déceler des tendances, un peu comme le fait la ville de Toronto.

Les citoyens de Montréal et du Québec pourront également signaler les incidents à caractère haineux en s’adressant au CPRMV via le www.info-radical.org ou par téléphone au 514 687-7141 (région de Montréal) et 1 877 687-7141 (ailleurs au Québec).

Le 3 mars 2016, le CPRMV a d’ailleurs reçu une subvention d’un demi-million $ du gouvernement du Québec pour ses activités.

 

du même auteur

Gilles Roberge, 56 ans, deviendra le 19 mai 2019 le premier prêtre ordonné dans le diocèse de Trois-Rivières depuis 2009.
2019-05-16 20:04 || Québec Québec

Trois-Rivières: une première ordination presbytérale en 10 ans

Les filles d'Asia Bibi tiennent une photo de leur mère devant leur résidence de Sheikhupura, au Pakistan, en 2010.
2019-05-14 12:20 || Monde Monde

Blasphème: «Si nous en parlons trop, ça se retourne contre nous»

Le professeur Martin Meunier estime que le débat mérite une démarche de responsabilisation, et non de conviction idéologique ou politique.
2019-05-07 16:15 || Québec Québec

Débat sur la laïcité: «reprenons ça autrement»

articles récents

Le cardinal conservateur américain Raymond Burke prenait part à une rencontre pro-vie à Rome le 17 mai 2019.
2019-05-21 10:12 || Monde Monde

Limiter l'immigration musulmane est «responsable», selon un cardinal

Des manifestants protestent contre l'acquittement de la chrétienne Asia Bibi par la Cour suprême le 31 octobre 2018 à Lahore, au Pakistan.
2019-05-15 10:29 || Canada Canada

Un homme affirme être au Canada pour tuer Asia Bibi

Ilona Flutsztejn-Gruda, née à Varsovie, en Pologne, en 1930, prenait part à la 40e commémoration chrétienne de la Shoah, le 5 mai 2019, à la cathédrale anglicane Christ Church de Montréal.
2019-05-08 09:08 || Québec Québec

«Les récits de leur vie tragique et de leur mort atroce étaient un grand choc pour moi»