Sort de l'administrateur Alfonso Graceffa

Pas d'assemblée de la Mutuelle d'assurance en Église en septembre

L'assemblée des membres de la Mutuelle d'assurance en Église consacrée au sort de l'administrateur Alfonso Graceffa (photo) ne se tiendra pas durant le mois de septembre, vient de confirmer Gabriel Groulx, président du conseil d'administration.
L'assemblée des membres de la Mutuelle d'assurance en Église consacrée au sort de l'administrateur Alfonso Graceffa (photo) ne se tiendra pas durant le mois de septembre, vient de confirmer Gabriel Groulx, président du conseil d'administration.   (Courtoisie)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-09-18 09:57 || Québec Québec

L'assemblée des membres de la Mutuelle d'assurance en Église consacrée au sort de l'administrateur Alfonso Graceffa ne se tiendra pas durant le mois de septembre, vient de confirmer Gabriel Groulx, président du conseil d'administration.

Le 14 juin 2019, le président Groulx avait annoncé qu'au début du mois de septembre, une assemblée générale extraordinaire serait tenue afin de décider si M. Graceffa, un dirigeant congédié des filiales immobilières de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) pour «manquements éthiques graves», devait aussi être destitué du conseil d'administration de la Mutuelle où il siège depuis avril 2017.

«C'est certain qu'en septembre, il n'y aura pas d'assemblée générale. Y en aurait-il une ou non plus tard? Je ne peux pas répondre actuellement. Et ça ne veut pas dire qu'il n'y en aura pas», a indiqué le président lors d'un entretien téléphonique.

«Notre prochain conseil régulier se tiendra le 30 septembre. J'espère que dans les jours qui suivront, je pourrai en dire davantage.»

Selon les statuts de la Mutuelle, un délai de 30 jours est requis entre l'envoi de la convocation et la tenue d'une assemblée générale extraordinaire.

Pressé par des représentants de paroisses et de congrégations religieuses de statuer sur le sort d'Alfonso Graceffa au lendemain de son congédiement par la CDPQ, le conseil d'administration de la Mutuelle d'assurance en Église avait déclaré que cette décision revenait aux membres puisqu'ils avaient élu cet administrateur, pour un mandat de trois ans, lors de l'assemblée générale annuelle de la Mutuelle d'assurance en Église tenue le 25 avril 2017 à Saint-Jérôme.

Informé de la décision prise par ses collègues administrateurs, Alfonso Graceffa, qui n'était pas présent à la rencontre du 14 juin 2019, avait indiqué à Présence le 26 juin qu'il «respectait pour le processus mis en place par le conseil d’administration».

Une semaine plus tôt, M. Graceffa réclamait toutefois 7,35 M $ à la Caisse de dépôt et placement pour «congédiement injustifié».

«Les reproches évoqués contre moi sont basés sur des faits incomplets et pris hors contexte. Ils constituent une atteinte inacceptable et injustifiée à ma réputation. Je vais rétablir ma réputation que j'ai bâtie pendant trente ans avec rigueur et discipline autant comme gestionnaire de fonds publics que pour mes affaires corporatives et personnelles», avait-il déclaré.

«La Caisse de dépôt et placement du Québec, Otéra Capital et Ivanhoé Cambridge défendront vigoureusement la décision de congédier pour cause M. Alfonso Graceffa, à la suite d’une poursuite judiciaire lancée par ce dernier aujourd’hui», avait alors répondu la CDPQ.

L'archevêché de Montréal avait fortement appuyé la candidature de M. Graceffa au conseil d'administration de la Mutuelle d’assurance en Église, une compagnie qui assure les biens des fabriques paroissiales d'une dizaine de diocèses catholiques du Québec.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

 

du même auteur

Un programme de soutien financier a été discrètement mis en place en 2019 par l’archevêque de Sherbrooke pour venir en aide à d’anciens membres de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ).
2021-03-04 00:00 || Québec Québec

Famille Marie-Jeunesse: aide offerte en échange du silence

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés

articles récents

Paroles fortes et témoignages poignants étaient au cœur de la 4e commémoration citoyenne de l’attentat contre la grande mosquée de Québec. Aymen Derbali et Sébastien Bouchard se tiennent devant les micros le soir du 29 janvier 2021.
2021-01-29 19:34 || Québec Québec

Témoignages poignants et rejet du racisme marquent la commémoration virtuelle

Le cofondateur du Centre culturel islamique de Québec, Boufeldja Benabdallah, salue la création d'une journée nationale d'action contre l'islamophobie et appelle le gouvernement du Québec à en faire plus pour reconnaître le racisme systémique et l'islamophobie.
2021-01-29 16:56 || Québec Québec

La lutte à l'islamophobie en filigrane des commémorations

L’évêque anglican de Québec et l’évêque catholique de Gaspé unissent leurs voix pour demander aux gouvernements fédéral et provincial d’agir pour faciliter le maintien des services d’autocar d’Orléans Express desservant la Gaspésie.
2021-01-26 13:14 || Québec Québec

Gaspésie: inquiétude conjointe des évêques catholique et anglican pour les services d’autocar