Conseil national des musulmans canadiens

Pas d'islamophobie au Québec: Legault devrait s'excuser, disent des musulmans

François Legault a pris part le 29 janvier à la commémoration marquant le 2e anniversaire de la tuerie de la grande mosquée, à Québec.
François Legault a pris part le 29 janvier à la commémoration marquant le 2e anniversaire de la tuerie de la grande mosquée, à Québec.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-02-01 06:43 || Québec Québec

«Je ne pense pas qu’il y ait de l’islamophobie au Québec. Je ne vois pas pourquoi il y aurait une journée contre l’islamophobie.» Ces propos lancés le jeudi 31 janvier par le premier ministre François Legault lors d'un point de presse ont été mal reçus par le Conseil national des musulmans canadiens (CNMC).

«Ces commentaires, formulés moins de 48 heures après la participation publique du premier ministre à la commémoration du meurtre de six musulmans québécois dans l’attentat de la mosquée de Québec du 29 janvier, sont absolument insultants pour les familles des victimes et les communautés musulmanes québécoises et canadiennes qui continuent de vivre un deuil dans la foulée de cette tragédie», a déclaré Ihsaan Gardee, le directeur exécutif du CNMC, dans un communiqué remis aux médias.

François Legault devrait corriger le tir et se rétracter publiquement, a ajouté Ihsaan Gardee qui estime que «le premier ministre Legault est manifestement déconnecté des réalités de l’islamophobie sur le terrain au Québec».

Le premier ministre devait «s’excuser à la suite de cette remarque grandement offensante et inexacte, et reconnaître que l’islamophobie, comme toutes les autres formes de haine et de racisme, existe au Québec».

Leila Nasr, coordinatrice des communications du CNMC, croit que les déclarations qui nient l'existence de gestes et de propos islamophobes ne font «que flatter les sentiments réactionnaires et populistes au détriment des musulmans du Québec, lesquels sont déjà vulnérables et continuent d’être confrontés à la discrimination simplement en raison de leur identité religieuse».

«On craint réellement que les commentaires du premier ministre Legault soient interprétés par certains comme une autorisation d’agir dans le sens de leurs opinions haineuses», a-t-elle déploré.

En novembre 2018, le Conseil national des musulmans canadiens avait demandé, cette fois au gouvernement canadien, de «désigner, par décret ou par proclamation, le 29 janvier comme Journée nationale d’action contre la haine et l’intolérance».

Cette demande avait été appuyée par plus de 100 groupes dont l'Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité au Québec, l'Église anglicane du Canada, le Centre culturel islamique de Québec - lieu de l'attentat du 29 janvier 2017 - et l'Église Unie du Canada.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Le collectif de féministes chrétiennes L'Autre Parole, l'Association des religieuses pour les droits des femmes et les Jésuites du Canada ont aussi fustigé la direction de l'organisme Développement et Paix pour avoir remis au groupe haïtien Fanm Deside (photo) un ultimatum.
2019-12-02 13:54 || Canada Canada

Salve de critiques contre Développement et Paix

«Fanm Deside a notre appui», lance Gisèle Turcot, la supérieure générale de l'Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal. «Un appui indéfectible», précise un communiqué de presse rendu public le 29 novembre.
2019-11-29 13:18 || Canada Canada

Fanm Deside a notre appui indéfectible, disent les Sœurs du Bon-Conseil

Les membres du Conseil national de Développement et Paix - la plus haute instance décisionnelle de l'organisme - savent déjà qu'à leur prochaine rencontre, qui débute le 29 novembre, les propositions qu'ils voteront auront un grand impact sur la structure démocratique de l'organisme qu'ils dirigent.
2019-11-28 08:29 || Canada Canada

Une rencontre sous tension pour Développement et Paix

articles récents

Vendredi soir, le ciel de Montréal sera éclarié de 14 faisceaux lumineux qui seront allumés à quelques secondes d’intervalle, à l’appel des noms des 14 victimes.
2019-12-05 13:47 || Québec Québec

Polytechnique: «La blessure sera toujours vive»

«Fanm Deside a notre appui», lance Gisèle Turcot, la supérieure générale de l'Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal. «Un appui indéfectible», précise un communiqué de presse rendu public le 29 novembre.
2019-11-29 13:18 || Canada Canada

Fanm Deside a notre appui indéfectible, disent les Sœurs du Bon-Conseil

Marie-Ange Noël était l'invitée de Développement et Paix, en 2017, lors de la campagne Carême de partage.
2019-11-27 19:56 || Canada Canada

Avortement: un organisme haïtien exaspéré par les questions de la CECC