Famine et crise alimentaire extrême en Afrique

Quelques jours pour donner au Fonds de secours contre la famine

Une femme obtient, de donateurs américains, de l'huile végétale à Pajut, au Soudan du Sud.
Une femme obtient, de donateurs américains, de l'huile végétale à Pajut, au Soudan du Sud.   (Photo CNS/Nancy McNally, Catholic Relief Services)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-06-27 18:03 || Monde Monde

Il ne reste que quelques jours pour faire un don au Fonds de secours contre la famine mis en place par le gouvernement du Canada afin de venir en aide aux personnes touchées par la famine dans le nord-est du Nigéria, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen.

Pour chaque dollar versé à des organismes reconnus d'ici le 30 juin, le gouvernement du Canada s'est engagé à verser un montant en contrepartie dans ce fonds de secours.

«Cet argent appuiera le travail difficile et courageux des travailleurs humanitaires canadiens, internationaux et locaux pour fournir de la nourriture et des nutriments, de l’eau potable, des services sanitaires, des abris d’urgence et d’autres services essentiels», a déclaré Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie, lors du lancement de ce fonds d'urgence.

Au début du mois de juin, les chefs de différentes confessions religieuses ont appelé les Canadiens à se montrer généreux devant cette situation de famine qu'affrontent ces quatre pays pauvres. Il s'agit d'«une des plus grandes crises humanitaires du monde depuis la Deuxième Guerre mondiale», ont dit des leaders chrétiens, juifs et musulmans du Canada.

La Conférence des évêques catholiques du Canada a alors invité les catholiques à verser leur don à Développement et Paix, à l'organisme Canadian Jesuits International ainsi qu'à Aide à l'Église en détresse. L'Oeuvre Léger, un organisme fondé par l'ex-archevêque de Montréal, le cardinal Paul-Émile Léger, recueille aussi des dons qui seront jumelés par le gouvernement canadien.

L'Église anglicane du Canada demande à ses membres de contribuer au Fonds du primat pour le secours et le développement mondial afin qu'ils puissent participer au fonds mis sur pied par le gouvernement canadien.

 

du même auteur

Arrêté en 2019 par le Service de police de Laval pour des gestes à caractère sexuel, le père Henri Paradis, a reconnu, au mois de septembre, sa culpabilité à deux chefs d’agression sexuelle et d’attentat à la pudeur.
2020-10-20 15:26 || Québec Québec

Le père Henri Paradis condamné à huit mois de détention à domicile

Trois ans après le début de cette enquête commandée par les évêques canadiens, on saura quels partenaires de Développement et Paix pourront de nouveau recevoir un financement annuel de la part des catholiques canadiens.
2020-10-20 08:37 || Canada Canada

Les conclusions du rapport final dévoilées en novembre

«Avec des bras fatigués, mais vaillants, des sœurs se sont mises à fabriquer des masques et des blouses pour du personnel infirmier», donne en exemple la Conférence religieuse canadienne.
2020-10-15 17:04 || Canada Canada

«Nous sortirons plus forts de la pandémie»

articles récents

La mission Saint-Jean-de-Brébeuf de Manawan.
2020-10-02 14:39 || Québec Québec

La mort de Joyce Echaquan remue le milieu religieux

Le curé de l'église Saint-Joachim de Pointe-Claire, l'abbé Alain Roy, préfère annuler des messes plutôt que de refuser la 26e personne qui souhaiterait entrer.
2020-09-23 15:07 || Québec Québec

Limité à 25 personnes, un curé préfère annuler des messes

L'église Saint-Laurent sur l'île d'Orléans. Au moment où la province connait une multiplication des cas de COVID-19 et que certaines fermetures ciblées sont évoquées, les lieux de culte doivent-ils craindre de devoir fermer à nouveau leurs portes?
2020-09-18 17:18 || Québec Québec

Reconfinement: bon espoir de voir les lieux de culte y échapper