Mois du frère André à l’Oratoire

Saint frère André, patron des aidants naturels

  (Image tirée du documentaire Partenaire invisible. (Brouhaha Films))
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2015-08-14 00:00 || Québec Québec

Dimanche, à l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, des membres du Regroupement des aidants naturels du comté de l’Assomption (RANCA) prendront la parole afin de présenter leur réalité quotidienne aux fidèles.

«Ils auront sept minutes», indique Caroline Vadeboncoeur, coordonnatrice de l'organisme. «On leur a demandé de témoigner de leur vécu et de nommer la force qui les anime, eux qui vivent aussi de grandes épreuves». Tous les aidants font de grands sacrifices, explique-t-elle. Plusieurs doivent quitter leur emploi ou leur carrière pour s'occuper à temps plein de parents ou d'enfants malades.

Les témoignages seront aussi liés au frère André.

C'est qu’en 2010, Caroline Vadeboncoeura a demandé aux autorités religieuses que le fondateur de l’Oratoire soit nommé saint patron des aidants naturels. Une telle association allait de soi, estime la coordonnatrice du RANCA. «Le frère André a connu plusieurs générations d'aidants naturels». Les malades qui venaient le voir sur le Mont-Royal étaient accompagnés de gens de leur famille qui veillaient sur eux au quotidien. «Le frère André pouvait comprendre la détresse des aidants d'alors et il a certainement écouté leurs demandes».

La demande n'a pas encore été acceptée. Mais elle chemine bien, l'assure la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) à qui elle a remis une pétition signée par 5000 personnes lors de précédentes messes tenues à l'Oratoire en 2011 et 2012. Le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, a reçu la demande des mains du président de la CECC l'automne dernier, lui a-t-on expliqué.

Le RANCA et d'autres organismes multiplient les appels aux autorités gouvernementales pour que soit reconnu le rôle des aidants naturels. «On ne nous répond pas», dit la coordonnatrice du RANCA. «Je continue de prier tous les jour le frère André pour qu'il intercède en notre faveur», lance-t-elle.

Un documentaire intitulé Partenaire invisible a été réalisé en 2013. Caroline Vadeboncoeur était coscénariste de cette œuvre qui raconte le quotidien de quatre aidants naturels.

 

du même auteur

Dans son rapport annuel qui détaille les nombreuses violations des droits humains dans le monde, Amnistie internationale évoque la loi québécoise sur la laïcité qui interdit des signes religieux dans certains contextes.
2021-04-15 16:39 || Monde Monde

Amnistie internationale critique la Loi sur la laïcité de l'État

Le vicaire général du diocèse de Saint-Jean-Longueuil connaît quelques-uns des sept religieux qui ont été enlevés le dimanche 11 avril à la Croix-des-Bouquets, en périphérie de Port-au-Prince, alors qu’ils se rendaient à l’installation du nouveau curé de la paroisse de Galette-Chambon dans la commun
2021-04-15 11:29 || Monde Monde

«C'est tous les jours que l'on kidnappe des gens en Haïti»

Simon Lepage-Fournier, en 2019, lors de la manifestation pour le climat à laquelle participait la militante Greta Thunberg.
2021-04-13 15:57 || Canada Canada

Après la crise, à nous de faire les bons choix, dit Simon Lepage-Fournier

articles récents

La rabbin Sherril Gilbert à l'Église Unie de Montréal-Ouest lors de la 42e Commémoration chrétienne de la Shoah.
2021-04-13 12:45 || Québec Québec

42e Commémoration chrétienne de la Shoah

Pour une deuxième année consécutive, la célébration de Yom HaShoah, le Jour commémoratif de l'Holocauste, s'est déroulée en ligne le mercredi 7 avril 2021.
2021-04-07 20:21 || Québec Québec

La mémoire des victimes de la Shoah rappelée en ligne

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique.
2021-04-03 10:59 || Canada Canada

L'affaire des partenaires de Développement et Paix en 12 articles essentiels