COVID-19

Un appel des médecins juifs du Québec

Deux cents médecins juifs lance un appel un appel que le Grand rabbinat du Québec et la Communauté sépharade unifiée du Québec (CUSQ) viennent d'acheminer à toutes les synagogues et à tous les groupes communautaires juifs du Québec.
Deux cents médecins juifs lance un appel un appel que le Grand rabbinat du Québec et la Communauté sépharade unifiée du Québec (CUSQ) viennent d'acheminer à toutes les synagogues et à tous les groupes communautaires juifs du Québec.   (Pixabay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-04-01 15:12 || Québec Québec

Il y un «nombre préoccupant» de membres de la communauté juive de Montréal et du Québec qui sont atteints de la COVID-19. Et il y a même eu des décès parmi ces malades, viennent de révéler 200 médecins juifs dans un appel que le Grand rabbinat du Québec et la Communauté sépharade unifiée du Québec (CUSQ) viennent d'acheminer à toutes les synagogues et à tous les groupes communautaires juifs du Québec.

Vingt membres de la communauté Kiryas Tosh de Boisbriand ont obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19. Soixante autres membres étaient en attente du résultat. Le dimanche 29 mars 2020, les leaders de cette communauté hassidique ont demandé et rapidement obtenu l'intervention de la Santé publique des Laurentides et du service de police de la municipalité de Boisbriand «afin de faire respecter la mise en quarantaine» de tous leurs membres.

«Nous avons tous l’obligation morale, sociale et religieuse d’agir immédiatement pour limiter la propagation du virus dans notre communauté et au sein de toute la population québécoise», estiment les médecins dans ce message qui est aussi signé par quelque 100 étudiants en médecine, tous issus de la communauté juive.

«Nous sommes une communauté unie et nous voulons demeurer en santé aussi longtemps que possible», écrivent-ils. La situation actuelle exige toutefois que tous, sans exception, doivent «faire des sacrifices pour nous protéger et protéger ceux qu’on aime».

Il faut donc respecter chacune des consignes émises par les autorités de la santé publique, insistent les médecins. Mais surtout, «il faut rester chez soi».

Les fêtes de Passa'h

Ces médecins savent bien que les fêtes de la Pâque juive débuteront le mercredi 8 avril. «Malheureusement, cette année, les séders - les repas rituels des deux premiers jours - vont devoir se passer uniquement avec ceux et celles qui habitent chez nous, sous le même toit, et personne d’autre, peu importe la raison.».

Il est aussi important que personne ne voyage durant les fêtes de Pessa'h - la Pâque juive, insistent-ils. «Aucun membre de votre famille ni amis ne doivent venir à Montréal durant les fêtes, même s’il s’agit de parents ou de gens très proches.» Même si ces déplacements sont déjà organisés, «annulez tout ce qui était prévu et dites -leur de ne pas venir», préviennent les médecins.

Quant aux enfants, ils peuvent «jouer dehors dans votre cour ou sur votre terrasse si possible, mais cela doit se limiter à jouer uniquement avec leurs frères et sœurs ou avec ceux habitant sous le même toit.» Pas question qu'ils entrent en contact avec leurs amis des maisons voisines!

«Si nous suivons les directives de façon diligente, nos enfants pourront reprendre l'école et leurs activités, et nous, notre travail et une vie normale. Nous pourrons de nouveau nous retrouver pour des célébrations, des festivités et toutes les smachot - danses et fêtes joyeuses - qui rendent notre communauté si unique», écrivent les médecins juifs.

Parrain de cette déclaration, David Sabbah, le grand rabbin sépharade du Québec, recommande que les conseils et les consignes de cet appel des médecins soient suivis «avec toute la rigueur nécessaire».

«Beaucoup plus que s’il s’agissait d’une mitsva» - un commandement, insiste-t-il.

***

 

 

du même auteur

Dans son rapport annuel qui détaille les nombreuses violations des droits humains dans le monde, Amnistie internationale évoque la loi québécoise sur la laïcité qui interdit des signes religieux dans certains contextes.
2021-04-15 16:39 || Monde Monde

Amnistie internationale critique la Loi sur la laïcité de l'État

Le vicaire général du diocèse de Saint-Jean-Longueuil connaît quelques-uns des sept religieux qui ont été enlevés le dimanche 11 avril à la Croix-des-Bouquets, en périphérie de Port-au-Prince, alors qu’ils se rendaient à l’installation du nouveau curé de la paroisse de Galette-Chambon dans la commun
2021-04-15 11:29 || Monde Monde

«C'est tous les jours que l'on kidnappe des gens en Haïti»

Simon Lepage-Fournier, en 2019, lors de la manifestation pour le climat à laquelle participait la militante Greta Thunberg.
2021-04-13 15:57 || Canada Canada

Après la crise, à nous de faire les bons choix, dit Simon Lepage-Fournier

articles récents

La rabbin Sherril Gilbert à l'Église Unie de Montréal-Ouest lors de la 42e Commémoration chrétienne de la Shoah.
2021-04-13 12:45 || Québec Québec

42e Commémoration chrétienne de la Shoah

Pour une deuxième année consécutive, la célébration de Yom HaShoah, le Jour commémoratif de l'Holocauste, s'est déroulée en ligne le mercredi 7 avril 2021.
2021-04-07 20:21 || Québec Québec

La mémoire des victimes de la Shoah rappelée en ligne

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique.
2021-04-03 10:59 || Canada Canada

L'affaire des partenaires de Développement et Paix en 12 articles essentiels