Jean-Denis Lampron, diacre permanent

Un entrepreneur élu président de Développement et Paix

Jean-Denis Lampron, nouveau président du conseil national de Développement et Paix.
Jean-Denis Lampron, nouveau président du conseil national de Développement et Paix.   (Courtoisie / diocèse de Nicolet)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2015-12-04 11:39 || Canada Canada

Jean-Denis Lampron, un entrepreneur de Drummondville, est le nouveau président de Développement et Paix. Le propriétaire de Rose Drummond, le plus grand fleuriste-producteur du Québec, a été élu dimanche par les membres du conseil national de l'organisme de coopération internationale.

«Je suis très content d'avoir été élu, et surtout à l'unanimité des voix», dit-il. Jean-Denis Lampron est aussi un diacre permanent du diocèse de Nicolet.

Le conseil national est la plus haute instance de Développement et Paix et regroupe 23 membres, tous des bénévoles. Ces membres sont élus par les conseils de l'organisme présents dans la plupart des diocèses du Canada. Le mandat du président du conseil national est d'un an. Ce mandat est renouvelable.

Le nouveau président estime que son premier défi «sera de faire en sorte que tous, autour de la table, travaillent dans l'harmonie».

Un second défi qu'il entend relever, c'est l'organisation, en 2017, du 50e anniversaire de Développement et Paix. «Il faut célébrer cela, mais c'est important aussi de faire un bilan de ce qu'on a réalisé durant toutes ces annnées. Il faut retrouver nos racines.»
 
Il rappelle que ce sont les évêques catholiques du Canada qui ont donné naissance à cet organisme, au lendemain du concile Vatican II. «Je suis un père de famille. Diane et moi, nous avons eu 11 enfants. Je sais ce que c'est que la responsabilité parentale.» Comme président, il souhaite rencontrer les évêques «pour discuter de leur propre responsabilité parentale» envers l'organisme qu'ils ont fondé il y a un demi-siècle. «Qu'est-ce qui les a passionnés? À quels feux brûlaient-ils quand ils ont créé Développemet et Paix?», veut-il demander aux évêques d'aujourd'hui, ceux qui ont remplacé les fondateurs de 1967.

Concernant l'élection du nouveau gouvernement libéral en octobre dernier, Jean-Denis Lampron estime que ce changement «suscite beaucoup d'espoir». Le parti au pouvoir «a une pensée favorable pour les populations du tiers-monde», dit-il.

À la mi-novembre, Développement et Paix a félicité le nouveau premier ministre, Justin Trudeau. L'organisme, dans une lettre signée par David Leduc, son directeur général, a dit regretter que «ces dernières années, les actions du gouvernement du Canada en matière de justice sociale, au pays et sur la scène internationale, n’ont pas été à la hauteur des attentes des Canadiennes et Canadiens ou de nos engagements passés».

 

du même auteur

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés

Alors que débute sa campagne de financement annuelle, Développement et Paix refuse de rendre public le rapport final de l'enquête qu'il a menée, durant trois années, sur le quart de ses partenaires.
2021-02-23 16:11 || Canada Canada

Révision des partenaires de Développement et Paix: le rapport restera confidentiel

articles récents

Paroles fortes et témoignages poignants étaient au cœur de la 4e commémoration citoyenne de l’attentat contre la grande mosquée de Québec. Aymen Derbali et Sébastien Bouchard se tiennent devant les micros le soir du 29 janvier 2021.
2021-01-29 19:34 || Québec Québec

Témoignages poignants et rejet du racisme marquent la commémoration virtuelle

Le cofondateur du Centre culturel islamique de Québec, Boufeldja Benabdallah, salue la création d'une journée nationale d'action contre l'islamophobie et appelle le gouvernement du Québec à en faire plus pour reconnaître le racisme systémique et l'islamophobie.
2021-01-29 16:56 || Québec Québec

La lutte à l'islamophobie en filigrane des commémorations

L’évêque anglican de Québec et l’évêque catholique de Gaspé unissent leurs voix pour demander aux gouvernements fédéral et provincial d’agir pour faciliter le maintien des services d’autocar d’Orléans Express desservant la Gaspésie.
2021-01-26 13:14 || Québec Québec

Gaspésie: inquiétude conjointe des évêques catholique et anglican pour les services d’autocar