Menaces par vidéo

Un homme affirme être au Canada pour tuer Asia Bibi

Des manifestants protestent contre l'acquittement de la chrétienne Asia Bibi par la Cour suprême le 31 octobre 2018 à Lahore, au Pakistan.
Des manifestants protestent contre l'acquittement de la chrétienne Asia Bibi par la Cour suprême le 31 octobre 2018 à Lahore, au Pakistan.   (CNS photo/SRahat Dar, EPA)
2019-05-15 10:29 || Canada Canada

Un militant islamiste a publié sur Internet une vidéo affirmant qu'il est arrivé au Canada pour tuer Asia Bibi.

Ces menaces de mort surviennent une semaine après que Bibi, une mère catholique de cinq enfants, ait été autorisée à quitter le Pakistan pour rejoindre sa famille au Canada dans un lieu qui n’a pas été divulgué.

Reconnue coupable de blasphème, elle a passé près de dix ans derrière les barreaux. En octobre 2018, la Cour suprême du Pakistan l’a acquittée, suscitant la colère d’islamistes radicaux qui réclamaient sa mise à mort.

Dans la vidéo, le futur assassin chante un chant islamique en hommage à Mahomet, le fondateur de l'Islam, et déclare qu'il est un croyant adoré de l'islam qui massacrera «la blasphématrice Asia Bibi».

L'homme dit aux «ennemis de l'islam et au gouvernement juif qui ont libéré Asia Bibi» qu'il va la tuer, selon une déclaration du 14 mai envoyée à l’agence Catholic News Service par l'Association chrétienne pakistanaise britannique.

L'association a également déclaré qu'un certain nombre d'églises au Pakistan avaient reçu des menaces de la part de militants à la suite de la libération de Bibi le 8 mai.

Wilson Chowdhry, président de l'association, a déclaré que cette publication était «une véritable pomme de discorde avec les millions de musulmans radicalisés du monde entier qui attendent l'occasion d'assassiner Asia Bibi, ou une attaque terroriste de masse visant à se venger de ce qu'ils perçoivent comme un blasphème».

«On ne sait pas si la menace proférée par l'homme de la vidéo est réelle ou non. Cependant, le fait que la vidéo existe est une préoccupation qui donne froid dans le dos», a-t-il déclaré.

«Nous avons informé des responsables américains, britanniques, canadiens et pakistanais de la peur pour la sécurité d'Asia Bibi et de nombreux autres innocents qui seront pris pour cible en raison de leur haine pour elle.»

Bibi, une ouvrière agricole, a été condamné à la peine de mort pour avoir prétendument insulté Mahomet en vertu de l'article 295C du Code pénal, la loi pakistanaise controversée sur le blasphème.

Elle a été accusée de blasphème en juin 2009 à la suite d'un différend avec des collègues musulmans, qui s'opposaient à ce qu'elle boive dans un point d'eau ordinaire parce qu'elle est chrétienne. Pour sa sécurité, elle a été placée en isolement cellulaire de novembre 2010 jusqu'à sa libération.

Avant et après son acquittement, des extrémistes islamistes ont demandé avec insistance qu’elle soit pendue.

Les extrémistes ont également assassiné deux hauts responsables politiques qui ont défendu sa cause. Le gouverneur du Pendjab, Salmaan Taseer, et le ministre des Affaires des minorités, Shahbaz Bhatti, catholique, ont été assassinés en 2011.

Simon Caldwell

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

S'adressant aux membres de la Banque pharmaceutique italienne, une organisation caritative qui fournit des médicaments aux pauvres, le pape a déclaré le 19 septembre que la crise économique générée par la pandémie a jeté une lumière sur la pauvreté dans le monde, y compris la «pauvreté pharmaceutiqu
2020-09-22 10:44 || Monde Monde

Le pape appelle à une distribution éthique du futur vaccin

Le cardinal Antonio Cañizares Llovera (photo) de Valence a déclaré que le gouvernement était devenu l'ennemi de la société au lieu d'être son protecteur.
2020-09-17 15:01 || Monde Monde

Les évêques espagnols fustigent le projet de loi sur l'aide à mourir

Des jeunes manifestent contre la brutalité policière à Bogota, en Colombie, le 13 septembre 2020.
2020-09-14 16:00 || Monde Monde

Violences policières en Colombie: calme et justice souhaités

articles récents

Le curé de l'église Saint-Joachim de Pointe-Claire, l'abbé Alain Roy, préfère annuler des messes plutôt que de refuser la 26e personne qui souhaiterait entrer.
2020-09-23 15:07 || Québec Québec

Limité à 25 personnes, un curé préfère annuler des messes

L'église Saint-Laurent sur l'île d'Orléans. Au moment où la province connait une multiplication des cas de COVID-19 et que certaines fermetures ciblées sont évoquées, les lieux de culte doivent-ils craindre de devoir fermer à nouveau leurs portes?
2020-09-18 17:18 || Québec Québec

Reconfinement: bon espoir de voir les lieux de culte y échapper

Des hommes prient dans une mosquée de New Delhi le 1er mai 2020.
2020-09-18 09:53 || Monde Monde

Les minorités religieuses, boucs émissaires de la crise sanitaire