«Gala Charlevoix reconnaît 2017»

Un prix «Grands bâtisseurs» pour les Petites Franciscaines de Marie

Deux membres des Petites Franciscaines de Marie marchant à Baie-Saint-Paul en mai 2015.
Deux membres des Petites Franciscaines de Marie marchant à Baie-Saint-Paul en mai 2015.   (Photothèque Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2017-02-06 15:03 || Québec Québec

Les Petites franciscaines de Marie, basées à Baie-Saint-Paul, ont remporté le prix «Grands bâtisseurs» lors du Gala Charlevoix reconnaît 2017, le 2 février. Fondée en 1889 et présente dans Charlevoix depuis 1891, la communauté a été un véritable moteur économique pour la région au fil des décennies, tant dans le domaine de l’agriculture que dans ceux des soins de santé et de l’éducation.

Les religieuses ont déjà indiqué qu’elles quitteront en 2017 leur maison-mère après plus d’un siècle de présence à Baie-Saint-Paul, une ville qu’elles ont largement contribué à développer.

«La contribution altruiste de cette communauté au développement de notre région a façonné le visage de Charlevoix», a souligné la Chambre de commerce de Charlevoix, qui chapeautait l’événement qui se déroulait à l'hôtel Le Germain Charlevoix.

«Les Petites Franciscaines de Marie ont participé d’une multitude de façons au développement socioéconomique de Baie-Saint-Paul, que ce soit en santé, en éducation ou en économie comme l’un des plus importants employeurs la ville. C’est le moment idéal pour reconnaître l’immense contribution de cette communauté religieuse active dans notre milieu depuis plus de 125 ans», a ajouté Julien Dufour, président de la Chambre de commerce.

Sœur Françoise Duchesne, supérieure de la communauté, a confié à une station de radio locale, CIHO, qu’elle était touchée de cet honneur et qu’elle l’acceptait en pensant à toutes les sœurs qui ont œuvré dans la région au fil des années.

En mai 2016, la Ville de Baie-Saint-Paul a acquis pour 800 000 $ l’ensemble conventuel de la communauté religieuse. La Ville veut y développer des projets qui respectent l’esprit de l’engagement des religieuses.

 

du même auteur

«Le célibat a son sens, mais sans formation, qui va le vivre? demande Marie-Paul Ross, une religieuse sexologue.
2020-01-16 12:26 || Monde Monde

Célibat: «Finalement, on défend quoi?», demande une religieuse sexologue

Le philosophe Louis-André Richard met en garde contre les dangers qui guetteraient une société qui ne parviendrait pas à tenir compte de sa culture religieuse.
2020-01-10 15:33 || Québec Québec

La société doit savoir tenir compte de sa culture religieuse, soutient un philosophe

Photo prise lors d'une vigile à Paris le 8 janvier 2015 après l'attentat contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo.
2020-01-07 11:30 || Québec Québec || Aucun commentaire

Le religieux, marqueur incontournable de l'actualité des dernières années

articles récents

Le président des États-Unis, Donald Trump, a annoncé les nouvelles directives de son administration sur la prière dans les écoles publiques lors d'un événement organisé le 16 janvier dans le Bureau ovale à l'occasion de la Journée nationale de la liberté religieuse.
2020-01-20 11:26 || Monde Monde

États-Unis: Trump à la défense de la prière à l'école

Martine Sanfaçon et Yves Bédard dans leur maison de Charlesbourg, à Québec.
2019-12-23 22:55 || Québec Québec

Noël dans le sens du monde

Sonia Sarah Lipsyc, docteure en sociologie, chargée de cours à l’Université de Montréal et rédactrice en chef de la revue La Voix Sépharade, veut faire connaître les résistances religieuses et spirituelles des juifs pendant la Shoah.
2019-12-19 15:11 || Québec Québec

La résistance spirituelle et religieuse durant la Shoah