«Gala Charlevoix reconnaît 2017»

Un prix «Grands bâtisseurs» pour les Petites Franciscaines de Marie

Deux membres des Petites Franciscaines de Marie marchant à Baie-Saint-Paul en mai 2015.
Deux membres des Petites Franciscaines de Marie marchant à Baie-Saint-Paul en mai 2015.   (Photothèque Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2017-02-06 15:03 || Québec Québec

Les Petites franciscaines de Marie, basées à Baie-Saint-Paul, ont remporté le prix «Grands bâtisseurs» lors du Gala Charlevoix reconnaît 2017, le 2 février. Fondée en 1889 et présente dans Charlevoix depuis 1891, la communauté a été un véritable moteur économique pour la région au fil des décennies, tant dans le domaine de l’agriculture que dans ceux des soins de santé et de l’éducation.

Les religieuses ont déjà indiqué qu’elles quitteront en 2017 leur maison-mère après plus d’un siècle de présence à Baie-Saint-Paul, une ville qu’elles ont largement contribué à développer.

«La contribution altruiste de cette communauté au développement de notre région a façonné le visage de Charlevoix», a souligné la Chambre de commerce de Charlevoix, qui chapeautait l’événement qui se déroulait à l'hôtel Le Germain Charlevoix.

«Les Petites Franciscaines de Marie ont participé d’une multitude de façons au développement socioéconomique de Baie-Saint-Paul, que ce soit en santé, en éducation ou en économie comme l’un des plus importants employeurs la ville. C’est le moment idéal pour reconnaître l’immense contribution de cette communauté religieuse active dans notre milieu depuis plus de 125 ans», a ajouté Julien Dufour, président de la Chambre de commerce.

Sœur Françoise Duchesne, supérieure de la communauté, a confié à une station de radio locale, CIHO, qu’elle était touchée de cet honneur et qu’elle l’acceptait en pensant à toutes les sœurs qui ont œuvré dans la région au fil des années.

En mai 2016, la Ville de Baie-Saint-Paul a acquis pour 800 000 $ l’ensemble conventuel de la communauté religieuse. La Ville veut y développer des projets qui respectent l’esprit de l’engagement des religieuses.

 

du même auteur

Bibliste féru de musique rock et heavy metal, Francis Daoust est directeur général de la Société catholique de la Bible (SOCABI). Il prépare un livre qui portera sur la figure du diable dans l’Ancien Testament.
2020-10-27 09:57 || Monde Monde

Diable! Ce que ses représentations populaires doivent à la Bible

Le mandat du recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, Pierre-Olivier Tremblay, a pris fin le 7 octobre 2020. Son successeur sera connu ultérieurement.
2020-10-07 12:58 || Québec Québec

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap aura un nouveau recteur

Les autorités publiques québécoises ont entièrement raison de limiter le nombre de personnes à l’intérieur des lieux de culte, affirme la Dre Valérie Julie Brousseau.
2020-09-24 17:48 || Québec Québec

Lieux de culte: une médecin catholique donne raison au gouvernement

articles récents

Dans le monde des mèmes, ces caricatures éditoriales basées sur des photos ou des illustrations, les internautes s'en donnent à cœur joie sur le cas de la religion et de la politique.
2020-10-22 17:19 || Monde Monde

La «religion civile» des États-Unis, terreau fertile pour les mèmes

La mission Saint-Jean-de-Brébeuf de Manawan.
2020-10-02 14:39 || Québec Québec

La mort de Joyce Echaquan remue le milieu religieux

Le curé de l'église Saint-Joachim de Pointe-Claire, l'abbé Alain Roy, préfère annuler des messes plutôt que de refuser la 26e personne qui souhaiterait entrer.
2020-09-23 15:07 || Québec Québec

Limité à 25 personnes, un curé préfère annuler des messes