Documentaire sur l’abbé Gravel

Aucun commentaire de la part de l’évêque de Joliette

  (Télé-Québec)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2015-08-14 00:00 || Québec Québec

Présenté à Télé-Québec cette semaine, le documentaire Raymond Gravel, un sacré curé! jette un regard sur la vie et les réflexions du populaire prêtre et ex-député à la Chambre des communes emporté l'été dernier par un cancer. Prêtre durant 28 ans au diocèse de Joliette, Raymond Gravel a pris position sur bien des sujets controversés, notamment l'avortement et l'homosexualité. Son évêque, Mgr Gilles Lussier, l'a certainement protégé afin qu'il ne soit pas laïcisé par le Vatican, lancent au moins deux témoins à la caméra du réalisateur Patrick Brunette. Invité à commenter ces suppositions, l’évêque de Joliette n’a pas voulu réagir.
 
«Mgr Lussier n'a pas voulu commenter la sortie durant l'année des deux livres sur l'abbé Gravel. Il n'a pas l'intention de commenter non plus ce documentaire», dit Gilles Ferland, responsable des communications au diocèse de Joliette.
 
Il explique toutefois que l'évêque a toujours appuyé l'abbé Gravel lorsque ce dernier était attaqué par des groupes conservateurs catholiques qui réclamaient que le prêtre soit puni et chassé pour ses propos. Gilles Ferland mentionne volontiers ces mots de son évêque: «Vous voulez la tête de Raymond Gravel. Vous ne l'aurez-pas».
 
Quiproquo sur l’attribution de propos

Le directeur diocésain des communications ne s'explique pas par ailleurs que, dans le documentaire, son biographe, le journaliste Claude Gravel, répète que lors des funérailles du prêtre, Mgr Lussier aurait déclaré: «Je vois en lui un prophète. Et un prophète, c'est toujours un être dérangeant».
 
Ces paroles ont bel et bien été prononcées, mais par l'abbé Pierre-Gervais Majeau, un confrère qui a fait l'homélie lors des funérailles de l'abbé Gravel à la cathédrale de Joliette. Dans la version papier du quotidien La Presse, au lendemain de la cérémonie, on a aussi imputé ces paroles à Mgr Lussier. «Nous avons demandé à ce qu'un correctif soit fait», explique Gilles Ferland. Le site Web de La Presse avait alors corrigé rapidement le texte et indiqué que l’abbé Majeau en était l’auteur.

 

du même auteur

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés

Alors que débute sa campagne de financement annuelle, Développement et Paix refuse de rendre public le rapport final de l'enquête qu'il a menée, durant trois années, sur le quart de ses partenaires.
2021-02-23 16:11 || Canada Canada

Révision des partenaires de Développement et Paix: le rapport restera confidentiel

articles récents

Lise Garneau, en mai 2016, lors de l'ordination épiscopale de Mgr Alain Faubert.
2021-01-18 14:54 || Québec Québec

Décès de la réalisatrice et animatrice Lise Garneau

La plateforme ICI TOU.TV annonce qu'elle met à l'affiche deux documentaires d'Annabel Loyola, Les âmes errantes et Le dernier souffle, au cœur de l’Hôtel-Dieu de Montréal. Une nouvelle qui réjouit la cinéaste.
2020-11-06 17:19 || Canada Canada

Deux documentaires d'Annabel Loyola sur ICI TOU.TV

De gauche à droite: Luc Charbonneau, Hermann Boya, Cindy Bouchard et Lorraine Hamilton.
2020-08-10 15:01 || Québec Québec

Un organisme développe une websérie inspirée de valeurs chrétiennes