1947-2021

Décès de la réalisatrice et animatrice Lise Garneau

Lise Garneau, en mai 2016, lors de l'ordination épiscopale de Mgr Alain Faubert.
Lise Garneau, en mai 2016, lors de l'ordination épiscopale de Mgr Alain Faubert.   (Archives Présence/F. Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2021-01-18 14:54 || Québec Québec

La journaliste, animatrice et réalisatrice Lise Garneau, qui a longtemps animé le magazine télévisé Parole et Vie, est décédée le 9 janvier 2021.

Après une carrière à Radio-Canada, où elle a occupé différentes fonctions dont la coanimation de l'émission Femme d'aujourd'hui (1979-1982) et la réalisation de l'émission radiophonique Entre terre et ciel, Lise Garneau a joint les rangs de la maison de production Auvidec, fondée, entre autres, par l'abbé Roland Leclerc, un prêtre de Trois-Rivières, qui a animé plusieurs émissions de télévision dont Le Jour du Seigneur.

Aux côtés de ce prêtre décédé tragiquement en 2003, elle fut à la barre, durant quatre ans, de l'émission Parole et Vie, diffusée par différentes télés communautaires du Québec. Roland Leclerc et elle accueillaient chaque semaine, dans les studios montréalais de Vidéotron, des personnalités qui témoignaient de leurs engagements et de leurs convictions personnelles et spirituelles. Le prêtre diocésain Alain Faubert, devenu évêque auxiliaire en 2016, a ensuite coanimé cette émission.

Lise Garneau a été présidente du conseil d'administration de Radio Ville-Marie (aujourd'hui Radio VM) de 2003 à 2009. En 2003 ainsi qu'en 2015, elle a été nommée membre du Jury œcuménique lors du Festival des films du monde de Montréal. Elle a aussi participé aux discussions entourant la création de Présence, une agence de presse spécialisée en information religieuse.

«Je retiens de Lise sa grande spontanéité et sa très grande sensibilité», dit Claudette Lambert, elle aussi animatrice de l'émission Femme d'aujourd'hui. «Lors de chacune des entrevues qu'elle a menées, on ressentait toute la sensibilité qu'elle avait pour ses invités.» Elle était aussi très engagée dans les débats sur la condition féminine, ajoute-t-elle. «Quand elle a quitté Radio-Canada et a joint Auvidec, son engagement religieux est devenu évident.»

En 2012, Lise Garneau a confié n'avoir jamais regretté son départ de la Société Radio-Canada. «Je fais maintenant une émission où je rencontre des gens passionnants qui s'adressent à l'intelligence du cœur», a-t-elle déclaré au journaliste Laurent Fontaine du défunt Présence Magazine.

«C'est une grande dame des communications qui vient de nous quitter», lance Mgr Alain Faubert, coanimateur de Parole et Vie durant un peu plus de six années. «Une professionnelle jusqu'au bout des ongles. Une femme de tête mais aussi une femme de passion, qui a profondément aimé cette aventure télévisuelle qu'a été l'émission Parole et Vie. Quand Roland est décédé, elle a porté le flambeau à bout de bras, avec une détermination remarquable», se rappelle-t-il.

«C'était aussi une femme de foi. Une foi chrétienne et catholique en recherche, d'une intelligence critique et ouverte, capable de discernement, qui reconnaît que Dieu est à l'œuvre dans le monde et qu'il se présente à nous sous divers visages, et parfois, dans des détours surprenants de la vie, via les gens les plus humbles.»

Lise Garneau était aussi une réalisatrice et productrice déterminée. «Produire chaque semaine 57 minutes de contenu de haute qualité aura été un véritable tour de force, surtout avec si peu de moyens», relate l'évêque auxiliaire qui a dû cesser d'animer l’émission lorsqu'il a été nommé vicaire épiscopal pour l'archidiocèse de Montréal. Parole et Vie a cessé d’être diffusée en 2012, au terme de 22 saisons.

Les funérailles de Lise Garneau se dérouleront le samedi 30 janvier à la cathédrale Marie-Reine du Monde de Montréal. C'est Mgr Alain Faubert qui présidera la cérémonie.

***

 

 

du même auteur

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés

Alors que débute sa campagne de financement annuelle, Développement et Paix refuse de rendre public le rapport final de l'enquête qu'il a menée, durant trois années, sur le quart de ses partenaires.
2021-02-23 16:11 || Canada Canada

Révision des partenaires de Développement et Paix: le rapport restera confidentiel

articles récents

La plateforme ICI TOU.TV annonce qu'elle met à l'affiche deux documentaires d'Annabel Loyola, Les âmes errantes et Le dernier souffle, au cœur de l’Hôtel-Dieu de Montréal. Une nouvelle qui réjouit la cinéaste.
2020-11-06 17:19 || Canada Canada

Deux documentaires d'Annabel Loyola sur ICI TOU.TV

De gauche à droite: Luc Charbonneau, Hermann Boya, Cindy Bouchard et Lorraine Hamilton.
2020-08-10 15:01 || Québec Québec

Un organisme développe une websérie inspirée de valeurs chrétiennes

L'animateur de L'Évangile en papier et de Parcelles de soleil est décédé de la COVID-19.
2020-04-19 11:03 || Québec Québec

L'artiste Claude Lafortune emporté par la COVID-19