Après 45 ans d'existence

ICI Radio-Canada annonce la fin de Second regard

La télévision d’État a annoncé le 19 mars sa décision de mettre fin à l’émission.
La télévision d’État a annoncé le 19 mars sa décision de mettre fin à l’émission.   (Capture d'écran de la page Web de l'émission)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2019-03-19 11:33 || Canada Canada

C’est fini pour Second regard. L’une des plus anciennes émissions de télévision au pays tirera sa révérence le 12 mai.

La télévision d’État a annoncé le 19 mars sa décision de mettre fin à l’émission.

«Cette décision de programmation, bien que difficile, nous apparaît nécessaire pour faire face aux changements rapides dans les habitudes de consommation de l’information», a déclaré Luce Julien, directrice générale de l’Information de Radio-Canada.

«Nous avons la responsabilité comme diffuseur public de nous assurer que notre offre en information atteigne tous les citoyens, peu importe la plateforme qu’ils consultent», a-t-elle ajouté dans un communiqué.

Second regard a été créée il y a 45 ans par le service des émissions religieuses de Radio-Canada. Elle a été animée par Myra Cree de 1977 à 1984, puis par Alain Crevier depuis 1995. Depuis 1996, elle était produite à Québec. Au fil des années, le contenu proprement religieux a fait place à des enjeux éthiques et spirituels.

ICI Radio-Canada a précisé que la majorité des employés de Second regard continueront de travailler au sein des équipes d’affaires publiques télé».

«Les questions entourant la quête de sens portées par l’émission Second regard demeureront au cœur de l’offre du service de l’Information et l’expertise de son animateur Alain Crevier continuera d’être mise en valeur sur les différentes plateformes du diffuseur public», assure la société d’État.

On précise notamment que l’animateur Alain Crevier entend développer un «projet audio numérique autour des grandes réflexions qui formaient la trame de cette émission».

L’équipe continuera de travailler sur des dossiers touchant à des questions «d’éthique et d’humanisme», précise encore le communiqué, qui ne mentionne pas explicitement les enjeux propres aux dynamiques religieuses pour la suite des choses.

«Des reportages seront diffusés dans plusieurs de nos émissions telles que les TJ, L’heure du monde, Désautels, Enquête et sur ICI RDI», promet-on.

Radio-Canada termine en indiquant que de nouveaux projets numériques axés sur les affaires publiques seront présentés sous peu.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Le clocher de la cathédrale anglicane Holy Trinity, à Québec. Contraintes de garder leurs portes fermées, les cathédrales anglicanes de Montréal et de Québec se demandent à quoi ressemblera leur été.
2020-06-01 15:23 || Québec Québec

Saison estivale incertaine pour les cathédrales anglicanes

«La planification du déconfinement des lieux de culte du Québec est enfin amorcée», écrit l’AECQ dans un communiqué daté du 29 mai.
2020-05-29 16:00 || Québec Québec

Réouverture des lieux de culte: une question de «semaines»

Charles Vallières, un prêtre de Magog, remporte un vif succès sur Facebook en y diffusant en direct l'exposition du Saint-Sacrement.
2020-05-15 22:05 || Québec Québec

Un prêtre de Magog fait un tabac en exposant le Saint-Sacrement sur Facebook

articles récents

L'animateur de L'Évangile en papier et de Parcelles de soleil est décédé de la COVID-19.
2020-04-19 11:03 || Québec Québec

L'artiste Claude Lafortune emporté par la COVID-19

Le père basilien Thomas Rosica a démissionné de son poste de PDG de la Fondation catholique Sel + Lumière média dans la foulée d’un scandale de plagiat qui l’éclabousse depuis février.
2019-06-18 14:41 || Canada Canada

Le père Rosica démissionne de Sel + Lumière

Le documentaire Abus sexuels sur des religieuses: l'autre scandale de l'Église est présenté au Canada les 25 et 26 avril 2019.
2019-04-26 13:08 || Monde Monde

«La femme, dans l'Église, demeure un être de seconde zone»