Pandémie

Un mercredi des Cendres adapté en raison de la COVID-19

Des cendres sont saupoudrées sur la tête d'une dame à Manille, aux Philippines, en février 2020.
Des cendres sont saupoudrées sur la tête d'une dame à Manille, aux Philippines, en février 2020.   (CNS photo/Eloisa Lopez, Reuters)
2021-01-12 17:45 || Monde Monde

La Congrégation du Vatican pour le culte divin et la discipline des sacrements a demandé aux prêtres de prendre des précautions spéciales contre la COVID-19 cette année lors du mercredi des Cendres, qui se tient le 17 février en 2021, notamment en saupoudrant les cendres sur la tête des gens plutôt que de les utiliser pour faire une croix sur leur front.

La note de la congrégation sur la «distribution des cendres en temps de pandémie» a été publiée sur le site web de la congrégation le 12 janvier et demande aux prêtres de dire la prière pour la bénédiction des cendres puis de saupoudrer les cendres sans rien dire.

Plus précisément, il doit s'adresser à tous les participants et ne dire qu'une seule fois la formule telle qu'elle figure dans le Missel romain, en l'appliquant à tous en général: «Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle» ou «Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras à la poussière». Le prêtre se lave ensuite les mains, met un masque et distribue les cendres à ceux qui viennent à lui ou, le cas échéant, il va vers ceux qui sont debout à leur place, précise-t-on.

La pratique habituelle serait de répéter la formule pour chaque fidèle au fur et à mesure que les cendres sont saupoudrées sur le sommet de leur tête ou frottées sur leur front.

Saupoudrer les cendres sur le sommet de la tête des gens, plutôt que de marquer le front avec des cendres, est la pratique habituelle au Vatican et en Italie. Compte tenu de la propagation du coronavirus, cette pratique présente l'avantage de ne pas obliger le prêtre à toucher plusieurs personnes.

Les versions latine, italienne, française, allemande, espagnole et portugaise de la note précisent également que le masque doit couvrir le «nez et la bouche» du prêtre.

***

 

 

du même auteur

L'organisation caritative internationale catholique Aide à l'Église en détresse (AED) a déclaré qu'elle trouvait «très plausible» l'affirmation d'une ancienne employée selon laquelle le père Werenfried van Straaten, son fondateur, l'avait agressée sexuellement dans les années 1970.
2021-02-13 09:00 || Monde Monde

Le fondateur de l'Aide à l'Église en détresse accusé d'agression sexuelle

Le 9 février, un juge fédéral de Brooklyn a bloqué définitivement les limites de capacité de l'État de New York pour le culte dans les synagogues orthodoxes dans les zones où le taux de propagation de la COVID-19 est élevé.
2021-02-12 16:06 || Monde Monde

Lieux de culte: la Cour bloque les limites dans l'État de New York

Le plaignant, Darren Liptrot, dit avoir été abusé sexuellement alors qu'il fréquentait le Vancouver College de 1980 à 1985. L'autre école était celle de St. Thomas More. Les allégations n'ont pas été prouvées devant les tribunaux.
2021-02-09 12:02 || Canada Canada

Demande de recours collectif contre les Christian Brothers à Vancouver

articles récents

Alors que débute sa campagne de financement annuelle, Développement et Paix refuse de rendre public le rapport final de l'enquête qu'il a menée, durant trois années, sur le quart de ses partenaires.
2021-02-23 16:11 || Canada Canada

Révision des partenaires de Développement et Paix: le rapport restera confidentiel

«Avec moi, c'est tolérance zéro», déclare l'archevêque de Montréal, Christian Lépine. «Si quelqu'un a été coupable d'abus sexuels contre des mineurs, il ne pourra plus exercer de ministère pour le reste de sa vie.»
2021-02-19 13:52 || Québec Québec

«Avec moi, c'est tolérance zéro», réitère Mgr Lépine

Ce mercredi, dès que les cendres auront été bénites par un prêtre, les paroissiens de ce diocèse du Nord de l'Ontario seront invités à rapporter dans leurs demeures un petit contenant de cendres bénites.
2021-02-17 14:15 || Canada Canada

Mercredi des Cendres: un diocèse distribue des «kits maison»