Billet de Jocelyn Girard

Un miracle, c’est un peu embarrassant…

Lourdes, en France.
Lourdes, en France.   (CNS photo/Jose Navarro, EPA)
Jocelyn Girard | Chroniqueur
Chroniqueur
2018-02-15 10:57 || Monde Monde

Un 70e miracle attribué à la Vierge de Lourdes a été «approuvé» par l’évêque de Beauvais où vit la «miraculée», une religieuse âgée qui offre un témoignage touchant. Pour beaucoup de catholiques ancrés dans la pensée rationnelle contemporaine, un miracle sanctionné par l’Église revêt un caractère troublant, car il se présente comme un fait «inexplicable» renvoyant immédiatement à une cause surnaturelle. Or, l’incursion du surnaturel dans la vie matérielle, la seule que nous connaissons, ne fait pas bon ménage avec l’esprit du temps.

Il faut savoir que le processus de reconnaissance d’un «signe divin» est complexe et bien documenté, que le corps médical et scientifique impliqué fait preuve d’un esprit dubitatif intransigeant avant de se laisser convaincre du caractère «inexpliqué dans l'état actuel de nos connaissances scientifiques». Bien entendu, de telles précisions n’auront que rarement un réel impact sur la plupart des esprits rationnels. Mais alors, que peut donc représenter une telle déclaration de l’Église dans un contexte où toutes sortes de croyances cohabitent?

En effet, qui ne connaît pas un proche, un voisin ou une collègue, quand ce n’est pas soi-même, qui a fréquenté l’un une voyante, l’autre un médium, un autre encore un guérisseur exotique? Si l’Occident est devenu un univers où domine la rationalité, cela n’empêche pas les individus de continuer à s’en remettre à toutes sortes de pratiques en espérant qu’elles apportent un soulagement pour eux-mêmes ou pour un être aimé.

Ce foisonnement de miracles à la petite semaine est très éloigné de la conception que l’Église catholique s’en fait. Il ne s’agit jamais de voir candidement des miracles partout, mais bien de discerner parmi l’ensemble des guérisons annoncées celles qui «font signe» d’une intervention divine et qui ainsi peuvent soutenir la foi des fidèles. Et cela n’est pas si simple!

Autant il existe des gens aux prises avec des maladies, passagères ou chroniques, des handicaps physiques ou mentaux, des situations sans issue, autant on peut trouver parmi eux et autour d’eux des croyants qui s’adressent au ciel, à l’univers, à Dieu en personne ou par l’entremise d’un saint ou d’une sainte, afin de demander la cessation de la maladie, du handicap ou de la situation indésirable. Il s’agit souvent, après avoir tout essayé, de l’ultime espoir qui reste…

Et de manière jugée parfois arbitraire, certains s’en trouveront exaucés, à preuve ces ex-votos innombrables qui pullulent sur les murs des sanctuaires et les publications de «faveurs obtenues».

À quoi sert un miracle? C’est une question embarrassante. Dans le monde actuel il serait bien prétentieux de dire que c’est pour «prouver» l’existence d’un Dieu Créateur qui transgresserait lui-même ses propres lois de la matière.

À quoi sert un miracle? C’est une question embarrassante. Dans le monde actuel il serait bien prétentieux de dire que c’est pour «prouver» l’existence d’un Dieu Créateur qui transgresserait lui-même ses propres lois de la matière. Ça ne passe tout simplement plus. D’où une certaine gêne pour les croyants lorsque surviennent les questions des incroyants sur ce sujet miné. En cette matière, les réponses ne sont jamais satisfaisantes, entraînant d’autres questions incessantes…

Cela dit, l’Église croit aux miracles et en tout premier lieu à celui de la résurrection de Jésus. Mais en ce qui concerne les guérisons inexpliquées, elle n’en fait pas une doctrine indispensable ni même obligatoire à la foi chrétienne. En même temps, elle ne cesse d’encourager la piété populaire qui, selon François, est un témoignage qui parle aussi fort que bien des discours sur la confiance en Dieu, à preuve ces longues files d’attente de dévots désirant approcher la relique de François Xavier «en tournée» au Canada.

Si l’on voulait tout de même exprimer quelque chose qui peut réconcilier un esprit rationnel avec l’inexplicable, on pourrait simplement affirmer que la vie elle-même est un véritable miracle. Qu’au terme de plus de 4,54 milliards d’années sur une minuscule planète perdue dans un univers aux dimensions incommensurables, la première particule d’eau qui a surgi d’on ne sait où a fixé ce premier moment prodigieux qui a culminé vers notre existence, nous qui avons conscience d’être ici et maintenant et qui avons ce privilège de pouvoir nous interroger sur le caractère inexplicable de «simples» guérisons…

Chaque fois qu’une personne en chair et en os fait l’expérience du mystère, que quelque chose en elle s’en trouve transformé, guéri ou restauré, faisant que celle-ci se tourne vers l’au-delà pour exprimer sa gratitude et vers les autres pour s’en réjouir avec eux, c’est le même processus du miracle qui se reproduit. Tout le reste est rhétorique.

Mis à jour à 10 h 28 le 19 février 2018. 13,5 millions d'années (il aurait fallu écrire milliard) remplacé par l'âge estimé de la Terre, soit 4,54 millards d'années, pour plus de cohérence avec le propos.


1 Commentaire(s)

Mohammed Anour Roula || 2018-02-27 19:44:32

Texte très sustentant. Pour mon compte, Je crois au mystère de la foi donc je crois au miracle.

 

du même auteur

Développement et Paix soutient des projets dans 36 pays. L'an dernier, il a offert un secours d'urgence au Soudan du Sud (photo).
2018-04-12 16:31 || Canada Canada || 10 Commentaire(s)

Évêques et œuvres humanitaires: la crise d’une époque

Des pigeons survolent la croix d'une église au Caire, en Égypte, le 25 avril 2017.
2018-03-05 11:39 || Monde Monde || Aucun commentaire

Liberté de conscience, de l’Égypte au Canada

Le 8 décembre, l'ONU a approuvé l'instauration de la Journée internationale du vivre-ensemble en paix.
2017-12-18 11:21 || Monde Monde || 1 Commentaire(s)

TVA et vivre-ensemble: pendant ce temps, à l'ONU...

articles récents

Etty Hillesum en 1939 (auteur inconnu)
2018-04-16 10:48 || Monde Monde || 3 Commentaire(s)

Dans la nuit, Dieu

Développement et Paix soutient des projets dans 36 pays. L'an dernier, il a offert un secours d'urgence au Soudan du Sud (photo).
2018-04-12 16:31 || Canada Canada || 10 Commentaire(s)

Évêques et œuvres humanitaires: la crise d’une époque

En pleine Semaine sainte, la Conférence des évêques catholiques du Canada a annoncé dans une lettre que le pape n'entendait pas présenter d'excuses au sujet du rôle de l'Église catholique dans les pensionnats autochtones au Canada.
2018-04-03 23:22 || Canada Canada || 4 Commentaire(s)

Pensionnats: pourquoi et au sujet de quoi le pape aurait dû présenter des excuses