Terrorisme à Québec

Une attaque contre la «liberté de religion»

  (Pixabay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-01-30 13:16 || Canada Canada

Pour Alice Herscovitch, directrice générale du Musée de l'Holocauste à Montréal, «une attaque contre des personnes rassemblées paisiblement pour la prière est une agression islamophobe qui nous concerne tous».

Ces «meurtres de personnes innocentes en raison de leur foi sont une atteinte à des valeurs fondamentales qui nous tiennent à cœur comme la liberté de religion, l'égalité des droits et la protection des minorités», a-t-elle déclaré.

La directrice générale du musée, qui soulignait vendredi la Journée de commémoration de l'Holocauste, estime qu’une ligne rouge a été franchie dimanche soir à Québec.

Les gestes meurtriers ont été posés «dans un monde où il est devenu légitime de répandre le sectarisme et la haine, d’identifier des boucs-émissaires, de cibler les minorités et de normaliser une mentalité "nous contre eux"».

Au Conseil canadien des Églises, on a aussi souligné le caractère islamophobe de l'attentat de Sainte-Foy.

«Sans connaître encore toutes les circonstances de l’attentat et les motifs des agresseurs, nous comprenons que la communauté islamique de Québec a été récemment la cible de gestes haineux et d’attaques islamophobes», écrit la révérende Alyson Barnett-Cowan, présidente du CCÉ. Elle rappelait ainsi que le Centre culturel islamique de Québec avait été la cible d'un geste haineux - le dépôt d'une tête de porc devant sa porte - en juin 2016, durant le ramadan.

«Nous renouvelons notre engagement à combattre la haine et les préjugés qui défigurent nos communautés et engendrent la violence au pays et à l’étranger», ajoute la présidente de ce regroupement d’Églises chrétiennes.

Pour la révérende Barnett-Cowan, les Églises, les citoyens et la société doivent veiller à «protéger et à promouvoir les libertés fondamentales de conscience et de religion pour toutes les Canadiennes et les Canadiens, soit la liberté de rendre un culte dans la paix et la sécurité, et celle de suivre la voix de sa conscience et d’observer les préceptes de sa religion en formant communauté.»

«Les croyants doivent appuyer les valeurs communes de nos traditions religieuses respectives, telle l'adoration de Dieu, le respect de tous les humains et l'attention à la Terre, notre maison commune», a déclaré Mgr Fred Hiltz, primat de l'Église anglicane du Canada.

En fin de journée, lundi, Mgr Douglas Crosby, président de la Conférence des évêques catholiques du Canada, a réagi à l'attentat de la veille contre les fidèles réunis au Centre culturel islamique de Québec.

«De tels actes de violence meurtrière doivent être condamnés dans les termes les plus fermes qui soient», a déclaré l'évêque de Hamilton.

Il a ajouté que l'attentat «est une violation du caractère sacré de la vie humaine, une atteinte aux droits et à la liberté des membres de toute religion de se rassembler et de prier en fonction de leurs convictions les plus profondes»

On a profané dimanche «un lieu de prière et d'adoration», écrit l'évêque, assurant prier pour l'âme des victimes et «pour que la consolation et la paix soient conférées aux personnes qui souffrent».

 

du même auteur

Trois ans après le début de cette enquête commandée par les évêques canadiens, on saura quels partenaires de Développement et Paix pourront de nouveau recevoir un financement annuel de la part des catholiques canadiens.
2020-10-20 08:37 || Canada Canada

Les conclusions du rapport final dévoilées en novembre

«Avec des bras fatigués, mais vaillants, des sœurs se sont mises à fabriquer des masques et des blouses pour du personnel infirmier», donne en exemple la Conférence religieuse canadienne.
2020-10-15 17:04 || Canada Canada

«Nous sortirons plus forts de la pandémie»

À gauche, le timbre pour Diwali. À droite, le timbre consacré à deux des plus importantes fêtes de l'islam.
2020-10-15 11:47 || Canada Canada

Postes Canada souligne la fête de Diwali

articles récents

La mission Saint-Jean-de-Brébeuf de Manawan.
2020-10-02 14:39 || Québec Québec

La mort de Joyce Echaquan remue le milieu religieux

Le curé de l'église Saint-Joachim de Pointe-Claire, l'abbé Alain Roy, préfère annuler des messes plutôt que de refuser la 26e personne qui souhaiterait entrer.
2020-09-23 15:07 || Québec Québec

Limité à 25 personnes, un curé préfère annuler des messes

L'église Saint-Laurent sur l'île d'Orléans. Au moment où la province connait une multiplication des cas de COVID-19 et que certaines fermetures ciblées sont évoquées, les lieux de culte doivent-ils craindre de devoir fermer à nouveau leurs portes?
2020-09-18 17:18 || Québec Québec

Reconfinement: bon espoir de voir les lieux de culte y échapper