Avenir de l'Église au Québec

Les évêques du Québec ont discuté de la possibilité d’avoir des prêtres mariés

L'évêque auxiliaire Marc Pelchat a révélé que les évêques ont discuté à huis clos de la possibilité d'ordonner à la prêtrise des hommes mariés.
L'évêque auxiliaire Marc Pelchat a révélé que les évêques ont discuté à huis clos de la possibilité d'ordonner à la prêtrise des hommes mariés.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
Véronique Demers | Journaliste
Journaliste
2018-04-03 15:01 || Québec Québec

Les évêques catholiques du Québec ont récemment échangé sur la possibilité d’ordonner des hommes mariés à la prêtrise. C’est ce qu’a révélé le vicaire général de l’archidiocèse de Québec, Mgr Marc Pelchat, lors d’une soirée consacrée à l’avenir de l’Église de Québec.

«Les regroupements des paroisses seront complétés en janvier 2019. Mais ce n’est pas une solution au manque de prêtres, puisque nous en manquons déjà. Lors d’une plénière des évêques à huis clos, il a été question de l’ordination des hommes mariés, d’un certain âge et dont l’engagement ecclésial est éprouvé. C’est une réflexion importante que nous avons en ce moment», a-t-il indiqué le 14 mars lors d’une soirée consacrée à la situation de l’Église de Québec

Près de 80 personnes – toutes âgées – ont pris part à l’événement qui se tenait au Montmartre canadien.

«La situation des églises continue de se transformer. Dans la dernière décennie, il y a eu une baisse significative de la demande de sacrements, incluant même le rite des funérailles. L’Église est devenue comme un vestige du passé, destinée à être marginalisée. Les fidèles encore attachés croient qu’il y a encore une Bonne nouvelle à partager, mais ça devra se faire de manière différente. Nous devrons être persévérants», a exprimé Mgr Pelchat.

Des laïcs à la rescousse

La soirée, organisée par le Parvis de Québec, a permis aux gens de poser quelques questions à celui qui a longtemps été doyen de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval, notamment sur la participation des laïcs à la vie de l’Église.

«Nous entendons de plus en plus l’appel à se mettre en route et à s’engager dans un mouvement de conversion pastorale, incluant nos structures, jusqu’à renverser la posture ecclésiale que nous avons connue. Je n’ai pas été formé pour l’Église d’aujourd’hui, mais il faut s’ajuster», a affirmé l’évêque auxiliaire de 67 ans.

Mgr Marc Pelchat a fait remarquer que l’Église traditionnelle plaçait les fidèles en position de spectateurs, de consommateurs. «Il y a des communautés presque éteintes… Il faut changer cette façon de faire. On croit qu’on pourra reconstruire l’Église, même si elle est plus humble, pour annoncer la mission du Christ. Le tournant missionnaire date de janvier 2016, avec la mise sur pied de cellules d’évangélisation, basées sur la Parole, l’eucharistie et la recherche du bien commun. C’est en train de se bâtir, mais c’est embryonnaire. On sent que beaucoup de réponses vont venir du terrain», a-t-il évalué.

«Nous nous demandons tous comment devenir missionnaires dans un Québec en transformation, qui a rompu ses liens avec l’héritage catholique et cherche partout ailleurs ses repères. La plupart des Québécois considèrent le clergé discrédité par les scandales sexuels… Nous avons senti le besoin de partager en toute franchise la situation», a-t-il poursuivi.

L’enjeu du diaconat féminin n’est pas passé sous silence. Mgr Pelchat a souligné que le statu quo dans le dossier de la place des femmes dans l'Église est intenable. Il a rappelé que le pape a mandaté un groupe de travail sur cet enjeu. «Mais c’est le pape qui prendra sa décision en faveur ou non du diaconat féminin», a-t-il mentionné.

Mis à jour à 16 h 14 le 3 avril 2018: précision dans le dernier paragraphe.

 

du même auteur

Paroisse et organismes entendent poursuivre leur mission malgré l'incertitude liée à la vente de l'église.
2018-12-17 08:51 || Québec Québec

Vente de l’église du Très-Saint-Sacrement: garder le moral, offrir l’espoir

L’équipe du renouveau baptismal, incluant des laïcs, des couples, des membres de la Famille Myriam Beth’léem et Robin Dancause, à l’avant-plan, deuxième à partir de la droite. Le curé André Couture se trouve en bas à gauche.
2018-11-14 15:05 || Québec Québec

Des projets novateurs dans un diocèse en pleine réflexion sur son avenir

«Si on veut un système d’éducation bien développé, il ne faut pas tasser la religion, mais poser plutôt un regard critique sur les questions religieuses et éthiques», estime le professeur Jean-Philippe Perreault, de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval.
2018-09-13 12:06 || Québec Québec

Éthique et culture religieuse, 10 ans d’un héritage encore fragile

articles récents

Guy Guindon est le 30e recteur de l'histoire du Grand Séminaire de Montréal.
2018-12-13 17:25 || Québec Québec

«'Es-tu un pédophile?': les séminaristes en ont ras-le-bol»

Le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, a célébré la messe à Oran, en Algérie, en l'honneur des martyrs tués entre 1994 et 1996.
2018-12-10 13:59 || Monde Monde

Béatification des moines de Tibhirine

Mgr Lionel Gendron (centre) a rencontré le pape au Vatican le 6 décembre, en compagnie de Mgr Richard Gagnon (gauche), archevêque de Winnipeg, vice-président de la CECC, et de Mgr Frank Leo (droite), secrétaire général de la conférence épiscopale.
2018-12-10 09:45 || Canada Canada

Autochtones et abus sexuels marquent la rencontre avec le pape