Dévoilé cette semaine

Un premier timbre canadien consacré à l'islam

La députée Alexandra Mendès et l'imam Mahdi Terkawi dévoilent le timbre consacré à l'Aïd.
La députée Alexandra Mendès et l'imam Mahdi Terkawi dévoilent le timbre consacré à l'Aïd.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-05-25 08:39 || Québec Québec

C'est à un imam de Montréal que Postes Canada a demandé cette semaine de dévoiler le tout premier timbre canadien consacré à l'islam.

Mardi soir, dans un hôtel du centre-ville de Montréal, cheikh Mahdi Terkawi, imam de la mosquée Al-Rawdah de Cartierville, a retiré la toile qui couvrait le motif de ce timbre consacré à deux célébrations musulmanes et qui a été mis en vente dès le lendemain matin, 24 mai.

La vignette, destinée au courrier à l'intérieur du Canada, souligne à la fois l'Aïd al-Fitr et l'Aïd al-Adha, deux des plus importantes fêtes religieuses de l’islam. L’Aïd al-Fitr souligne la fin du jeûne du ramadan tandis que l’Aïd al-Adha, la fête du sacrifice, marque la fin du pèlerinage annuel à La Mecque.

Au centre du timbre, en calligraphie arabe, se trouvent les mots Aïd Moubarak, ce qui se traduit par Bonne fête de l’Aïd.

Postes Canada a indiqué que 200 000 carnets comprenant dix exemplaires de ce timbre autocollant ont été distribués dans les différents bureaux de poste du pays.

Diversité religieuse

D’ici la fin de l'année, d'autres timbres viendront illustrer la diversité religieuse canadienne, a aussi annoncé Postes Canada. Cet automne, un timbre soulignera Diwali, la fête des Lumières célébrée par les hindous, tandis qu'en décembre, un timbre sera consacré à Hanoukka, une fête qui rassemble, durant huit jours, les membres de la communauté juive.

Depuis 1964, à l'occasion de la fête de Noël, Postes Canada émet annuellement des timbres à motifs religieux et profanes. Avec ce timbre sur l'Aïd, c'est la première fois qu'une vignette philatélique à grand tirage souligne une fête musulmane.

«Il n'est jamais trop tard», lance, tout sourire, l'imam Terkawi, heureux de la beauté du timbre coloré qu'il venait tout juste de dévoiler. Il se dit touché par ce geste de Postes Canada, une institution publique.

«Cela montre bien cette ouverture qui a toujours marqué, à ma connaissance, le Canada et le Québec», a-t-il confié.

Présent lors du lancement, Boufeldja Benabdallah, cofondateur du Centre culturel islamique de Québec, a estimé que ce timbre «est un grand honneur pour la collectivité musulmane à l'échelle du Canada».

«Cela nous honore d'autant plus que cela vient à un moment un peu difficile. C'est un baume sur nos plaies», a dit celui qui a été, en janvier, porte-parole de la communauté musulmane de Québec au lendemain de l'attentat perpétré à la grande mosquée de Québec. «C'est une reconnaissance, un geste de bien vivre-ensemble qui arrive à un bon moment.»

 

du même auteur

Le sort des six quotidiens du Groupe Capitales Médias, acculés à la faillite et désormais à la recherche de nouveaux propriétaires, inquiète des responsables religieux du Québec.
2019-08-20 11:04 || Québec Québec

Journalisme: préoccupations dans les milieux religieux

L'endroit, connu aujourd'hui sous le nom de la Maison Saint-Gabriel, musée et site historique, est toujours administré par les membres de la congrégation que Marguerite Bourgeoys a fondée.
2019-08-20 09:34 || Québec Québec

445 000 $ pour le 400e de Marguerite Bourgeoys

La cathédrale Saint-Michel, à Sherbrooke.
2019-08-20 08:31 || Québec Québec

Patrimoine religieux en Estrie : 1 M$, 7 projets

articles récents

L'endroit, connu aujourd'hui sous le nom de la Maison Saint-Gabriel, musée et site historique, est toujours administré par les membres de la congrégation que Marguerite Bourgeoys a fondée.
2019-08-20 09:34 || Québec Québec

445 000 $ pour le 400e de Marguerite Bourgeoys

Masque haïda réalisé par un artiste inconnu réalisé 1800 et 1850. Il a été recueilli par George Mercer Dawson en 1878.
2019-08-02 10:29 || Canada Canada

Les Haïdas, peuple du ciel et de la terre

Le grand maître de la Grande Loge du Québec, Marc C. David, a coupé le ruban lors du vernissage tenu le mercredi 19 juin, aux côtés du hockeyeur professionnel George Laraque, porte-parole de l’exposition et aussi franc-maçon.
2019-06-27 07:07 || Québec Québec

Lumière sur les francs-maçons au Musée des cultures du monde