Rouyn-Noranda

Décès de Mgr Dorylas Moreau

L'évêque émérite de Rouyn-Noranda, Mgr Dorylas Moreau, photographié ici à la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré en juin 2016, est décédé le 22 octobre 2019 à l'âge de 72 ans.
L'évêque émérite de Rouyn-Noranda, Mgr Dorylas Moreau, photographié ici à la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré en juin 2016, est décédé le 22 octobre 2019 à l'âge de 72 ans.   (Archives Présence/P. Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2019-10-23 11:54 || Québec Québec

L’évêque émérite du diocèse de Rouyn-Noranda, Mgr Dorylas Moreau, est décédé le 22 octobre à l’âge de 72 ans. Le pape avait accepté sa démission le 25 juin dernier pour des raisons de santé.

Le diocèse a précisé que Mgr Moreau avait été admis à la Maison de l’Envol, une maison de soins palliatifs de Rouyn-Noranda, le 19 octobre.

«Mgr Moreau s’est éteint doucement, vers 22 heures hier, des suites de sa maladie», a sobrement écrit le diocèse sur sa page Web.

Dans une lettre rédigée à l’attention de ses diocésains il y a quelques mois pour expliquer les raisons de son départ, Mgr Moreau expliquait qu’il avait présenté sa démission au pape le 27 mai. Il précisait que son état de santé s’était particulièrement détérioré au cours de la dernière année, au point d’être confronté à des «troubles de parole et de grandes difficultés d’élocution».

L’évêque avait été victime d’au moins deux accidents cérébraux vasculaires et révélait être contraint de travailler «au ralenti» depuis un bon moment déjà.

«Si le temps me permet de bien récupérer, je me mettrai en temps opportun au service de mon éventuel successeur», confiait-il dans sa lettre.

Le diocèse, conscient que son état de santé ne permettait pas d’envisager un grand rassemblement, lui préparait un «Livre de la reconnaissance». En septembre, on invitait les paroisses, les conseils diocésains, les divers organismes, les communautés religieuses, les groupes de prières et les diocésains à manifester leur appréciation envers Mgr Moreau.

«Dans les circonstances où Mgr Moreau a dû renoncer à sa charge pastorale pour des raisons sérieuses de santé (sclérose latérale amyotrophique), nous pensons que des lettres d’appréciation et de solidarité accompagnées de prières seront fort appréciées et lui seront d’un grand réconfort», expliquait le diocèse il y a quelques semaines à peine. Les gens avaient jusqu’au 25 octobre pour participer à ce projet.

Originaire de Kamouraska, dans le Bas-Saint-Laurent, Dorylas Moreau a été ordonné prêtre le 20 mai 1972 pour son diocèse d’origine, celui de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. Il fut nommé évêque de Rouyn-Noranda en novembre 2001, puis ordonné évêque en mars 2002. Mgr Moreau a eu 72 ans le 15 juillet.

Son successeur n’a pas encore été nommé par le pape. En attendant, c’est l’évêque du diocèse voisin d’Amos qui agit comme administrateur apostolique. Il n’avait pas été possible de joindre ce dernier au moment de publier ces lignes.

Érigé à partir du diocèse de Timmins en 1973, Rouyn-Noranda n’a connu que deux évêques dans sa courte histoire. Le premier évêque, Mgr Jean-Guy Hamelin, avait pris sa retraite en 2001. Après son décès le 1er mars 2018 à l’âge de 92 ans, c’est Mgr Moreau qui avait présidé ses funérailles.

À la fin de l’homélie prononcée ce jour-là, il avait eu ces mots: «Laissons-le partir dans la joie en l’offrant au Seigneur. Et nous, comme de vrais disciple-missionnaires, en poursuivant notre mission ici-bas, partageons son espérance et son allégresse. À Dieu comme à notre défunt, célébrons notre ultime reconnaissance.»

Mercredi après-midi, Maurice Descoteaux, coordonnateur de la pastorale diocésaine attitré aux communications pour le diocèse de Rouyn-Noranda qualifiait le décès de Mgr Moreau de «coup de masse précipité».

«Jeudi dernier, nous pensions qu’il en avait encore pour au moins deux mois. Puis quand il est entré aux soins palliatifs il y a quelques jours, on évoquait deux semaines. Mais ça a pris deux jours», explique-t-il. «Nous pensions avoir plus de temps devant nous.»

Il évoque le souvenir d’un pasteur attentionné qui incarnait bien sa devise: «Comme celui qui sert.»

«Il a effectivement servi jusqu’à la toute fin. Il avait toute sa tête, il était lucide et conscient jusqu’à la fin et il pouvait encore bénir des gens», dit-il.

C’est vers la mi-juillet que Mgr Moreau a appris qu’il souffrait de la maladie de Lou Gehrig. «Ce fut un coup pour lui. Mais dès le lendemain, il écrivait aux gens pour dire qu’il se plaçait à l’ombre de la croix», souligne M. Descoteaux.

**Mise à jour à 16 h 30**
Les funérailles auront lieu le lundi 28 octobre à 11 h à la cathédrale Saint-Joseph de Rouyn-Noranda. C'est l'archevêque métropoltain, Mgr Paul-André Durocher de Gatineau, qui présidera la célébration. Plusieurs évêques sont attendus. Mgr Gilles Lemay, évêque d'Amos et administrateur apostolique de Rouyn-Noranda, a d'emblée confirmé sa présence.

La dépouille sera exposée en chapelle ardente à la cathédrale le dimanche 27 octobre de 14 h à 22 h et le jour même des funérailles à partir de 9 h. L'inhumation se fera dans l'après-midi au cimetière de Rouyn. Toute la population peut assister à ces divers moments.

***

 

 

du même auteur

La CNESST fournira des affiches aux lieux de culte pour sensibiliser les fidèles aux mesures sanitaires.
2020-08-11 14:23 || Québec Québec

Des affiches contre la COVID-19 destinées aux lieux de culte

Le 26 juillet, le cardinal Gérald Lacroix de Québec a exprimé sa déception devant la manière dont les communautés de foi sont traitées par le gouvernement du Québec pendant la pandémie et le déconfinement. Quel impact la déclaration a-t-elle eu?
2020-08-07 18:34 || Québec Québec

Doléances du cardinal Lacroix: quel impact ?

Le Festival de l’Assomption qui se tient du 7 au 15 août au sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap devient le premier événement religieux majeur à pouvoir accueillir un nombre un peu plus élevé de personnes en cette année marquée par la pandémie.
2020-08-06 18:27 || Québec Québec

Le Festival de l’Assomption, l’événement religieux de l’année au Québec

articles récents

On connaît maintenant les noms des quatre évêques qui siègeront au conseil national de Développement et Paix. De nombreuses tensions, notamment sur les dons, ont caractérisé les relations entre l'épiscopat et la Caritas canadienne ces dernières années.
2020-08-12 16:34 || Canada Canada

Développement et Paix: quatre évêques nommés au conseil national

Le père Michael McGivney, fondateur des Chevaliers de Colomb, sera béatifié au cours d'une messe spéciale le 31 octobre à la cathédrale Saint-Joseph de Hartford, au Connecticut.
2020-08-03 10:45 || Monde Monde

Le fondateur des Chevaliers de Colomb sera béatifié le 31 octobre

Les dominicains du Canada se disent prêts à écouter toute allégation à l’encontre de leur confrère décédé, le père Benoît Lacroix.
2020-07-23 19:53 || Québec Québec

Allégations contre Benoît Lacroix: les dominicains en mode écoute