Figure marquante de l'éducation au Québec

Décès de la religieuse Ghislaine Roquet

  • Soeur Ghislaine Roquet, csc, décédée le 31 mai 2016.
  • La religieuse Ghislaine Roquet (1926-2016), alors connue sous le nom de soeur Marie-Laurent de Rome.
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2016-06-01 14:31 || Canada Canada

La religieuse Ghislaine Roquet est décédée hier, mardi 31 mai, à l'âge de 90 ans, au Pavillon Saint-Joseph de Ville Saint-Laurent, l'infirmerie des Sœurs de Sainte-Croix.

En 1970, Ghislaine Roquet recevait le titre de compagnon de l'Ordre du Canada pour «sa contribution à la réforme de l'éducation au Québec». C'est que neuf ans plus tôt, la religieuse, alors âgée de 35 ans, était nommée, sous son nom religieux de Marie-Laurent de Rome, membre de la Commission royale d'enquête sur l'enseignement dans la province de Québec.

Cette commission, présidée par le vice-recteur de l'Université Laval, Mgr Alphonse-Marie Parent, allait publier au terme de nombreuses audiences publiques un rapport - le Rapport Parent - qui proposera notamment la création d'un ministère de l'Éducation au Québec et qui pavera la voie à la fondation des collèges d'enseignement général et professionnel, les cégeps.

«C'est une intellectuelle de grand niveau qui vient de nous quitter. C'est aussi une femme d'une grande simplicité qui ne regardait personne de haut», raconte sa consœur Lucie Germain, conseillère au Pavillon Saint-Joseph.  Elle rappelle que Ghislaine Roquet - «on doit prononcer Guylaine, ça elle y tenait», dit-elle - a fait son entrée à l'infirmerie en 2014 après une vie active dans le monde de l'éducation, mais aussi dans le monde de l'édition.

Lors de sa nomination à la commission Parent, auprès notamment de Gérard Filion, directeur du Devoir, et du sociologue Guy Rocher, Ghislaine Roquet est professeure de philosophie au Collège Basile-Moreau. Elle enseignera à la faculté de philosophie à l'Université Laval de 1968 à 1971, puis à la faculté d'éducation de l'Université de Montréal de 1972 à 1975, indique l'avis de décès publié par les Sœurs de Sainte-Croix. Dès 1987, elle occupera divers postes aux Éditions Fides. Elle y a été adjointe à l'édition religieuse et littéraire ainsi que directrice littéraire des Éditions Bellarmin.

«En 2002, elle s'occupait encore, chez Fides, de la traduction et de la révision des manuscrits», dit la religieuse Lucie Germain. Depuis, elle était conseillère auprès du conseil de pastorale de l’Unité Saint-Laurent, qui regroupe quatre paroisses de Ville Saint-Laurent.

Ses funérailles seront célébrées le samedi 4 juin 2016 à 14 h en la chapelle du Pavillon Saint-Joseph (900, boul. Côte-Vertu, Montréal). Elle sera exposée au même endroit, la veille, de 18 h à 21 h.

 

du même auteur

La religieuse Lucille Côté, une des responsables de la vente de samedi et de dimanche à la maison mère des Sœurs de Sainte-Anne.
2019-05-16 19:55 || Québec Québec

Vente d'objets appartenant aux Sœurs de Sainte-Anne

En interdisant «aux personnes travaillant dans la santé et l’éducation de porter les signes et les vêtements qui manifestent leur appartenance religieuse», le projet de loi 21 va beaucoup trop loin, estiment quarante supérieurs de congrégations religieuses québécoises.
2019-05-16 15:32 || Québec Québec

40 congrégations religieuses s'opposent au projet de loi 21

En septembre 2020, les futurs prêtres de Montréal vivront à l'extérieur du Grand Séminaire de Montréal, un lieu qui les accueille depuis 1857.
2019-05-16 10:50 || Québec Québec

Les séminaristes quitteront le Grand Séminaire de Montréal

articles récents

En interdisant «aux personnes travaillant dans la santé et l’éducation de porter les signes et les vêtements qui manifestent leur appartenance religieuse», le projet de loi 21 va beaucoup trop loin, estiment quarante supérieurs de congrégations religieuses québécoises.
2019-05-16 15:32 || Québec Québec

40 congrégations religieuses s'opposent au projet de loi 21

Selon l'archevêque de Montréal, Christian Lépine, la neutralité de l'État devrait plutôt «signifier une ouverture et une bienveillance devant le fait religieux et la diversité de croyances».
2019-05-16 07:42 || Québec Québec

L'archevêque de Montréal craint un recul des libertés individuelles

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) a été ajouté à la liste des groupes et personnes qui prendront part aux consultations particulières et auditions publiques de la Commission des institutions sur le projet de loi 21.
2019-05-06 11:15 || Québec Québec

Laïcité: au moins un groupe religieux finalement invité à s’exprimer